Est-ce le bon choix?

Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment… wut__by_gemdedude-d51o5aq Après des années à n’avoir aucune touche pour un vrai travail (et pas un truc de 2h par ci, par là not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c) j’ai des offres par dessus la tête et on m’appelle de loin parfois (et là je me dis mais WTF?!!!omg_look_at_that_by_czar_the_dragon-d38y6fs). Parfois certains sont flippants (genre ils m’appellent puis appellent mes anciens patrons pour savoir comment je bosse, donc mes anciens patrons me rappellent pour me le dire, et l’autre me rappelle derrière pour me dire qu’il faut absolument me rencontrer). Ceux là je n’ai aucun mal à leur dire non et que pour l’instant j’ai un travail qui me va et que je devrai pouvoir garder un peu (j’espère)…

20952493_1776832009281486_2733486211317366784_n
Peur de m’en mordre les doigts…

Et puis il y a les offres de gens que je connais et celles là je les étudie avec plus d’attention read_paper_emote_by_mirz123-d39qiif. J’ai des propositions chez des amis mais à mi-temps à compléter ailleurs, et une que mes anciens maîtres de stage m’ont donnée. Et voilà que je refuse OHGAWDNO__by_SmilingMuffin. Je me paye le luxe de refuser avec la peur au ventre parce que j’ai connu les vaches maigres et là… j’ai peur wk_9___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4svpdo. C’est trop beau pour être vrai. Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais j’espère que ça ira. J’ai la trouille de pas avoir choisi la bonne option, pas le bon cheval…

J’ai peur de pas avoir fait le bon choix mais je suis bien ici… Alea jacta est

Publicités

Plaisir éphémère

« As-tu remarqué, on imagine toujours que la douleur va durer toute la vie et que le bonheur lui va s’arrêter, forcément s’arrêter… »

Brigitte Kernel – Fais moi oublier

C’est dur d’écrire en ce moment parce que je ne sais pas comment exprimer ce que je ressens writers_block___nano10_by_mirz123-d5knjd0.  En ce moment j’ai une partie de moi qui me dit que je peux souffler, baisser la garde. J’ai souvent l’esquisse d’un sourire quand je bosse ou que je parle du travail. ça ne veut pas dire que ça va bien dans tout mais ça veut dire que là, présentement, sur ce sujet là, je vais mieux (tu vois je n’ose pas écrire que je vais bien, j’ai peur que ça se retourne contre moi). Je gravite dans mon nouvel univers timidement. J’ai un appartement, je prends mes marques. Je vais apprendre à découvrir mon nouveau monde et aller me détendre à côté. warming_up_by_mirz123-d4exk2y Doucement je renais… J’éclos en quelques sortes.

21730475_10155651367654376_5594623141344182272_n
Ambivalence des sentiments

Evidemment tout n’est pas parfait, je dois encore faire avec le passé mais j’ai bon espoir qu’il finisse par être enterré par un présent plus beau, plus agréable, où je me réalise en tant que moi. J’ai trop longtemps oublié que j’existais.

Je tremble de poser ça là mais peut-être qu’il faut oser dire qu’on va bien. Que tout n’est pas parfait mais que c’est peut-être le début pour du mieux… Qui sait?

En attendant j’ai réécris la section « à propos » de ce blog et j’ai pu voir l’immense chemin parcouru depuis deux ans et demi et c’est une sacré victoire!

2018… l’âge de raison?

L’année a démarré sans plus de bruit que d’habitude, juste la fatigue qui s’accumule. Je n’ai pas pris de jours, je suis restée au travail parce qu’au final j’ai besoin de me noyer sous plein de choses pour ne plus penser sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju.

Je ne veux plus penser que cette année je passe une nouvelle dizaine et je vois mes amis fonder des familles et je me sens sacrément seule là, oubliée sur le bord du chemin.week_5_22__52_week_emotes_by_mirz123-d3i7t8o

J’ai beau me dire qu’il faut d’abord s’aimer soi même avant de vouloir être aimée par les autres, je me dis que personne ne voudra jamais de moi alors je comble le vide en m’entourant de tous plein d’animaux. Il fait bon pousser la porte du bâtiment le matin et les voir venir me renifler et poser leur tête dans mes bras. pet_cow_by_moraelaQuand ça ne va pas il n’y a pas meilleure médecine. Et il n’y a pas plus fidèle amour que celui d’un animal.

 Il est difficile de parler de ça avec les autres parce qu’ils ne peuvent pas comprendre ce qui nous ronge l’âme au plus profond sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy. Certains nous trouvent chanceux alors qu’on se déteste d’être handicapé avec les humains. Je suis un lion blessé qui n’a plus confiance en personne. L’animal méfiant qui ne sait plus ce qu’il est.

19299007_1385641801543625_5824799355088928768_n

C’est peut-être ça que 2018 doit m’apporter… la (re)connaissance d’un moi alors que je suis encore en train de me (re)construire. Alors oui, quelque part j’ai toujours 21 ans, comme le pensait un des intervenants sur l’exploitation… Quelque part c’est maintenant que je dois apprendre à devenir grande…

 

Christmas is all around

22551219_1778322352191469_93663354006011904_n
It’s written in the wind
It’s everywhere I go

Déjà la veille de Noël… week_21_38__52_week_emotes_by_mirz123-d4bb24oDepuis un mois les décorations ont envahis les rues et la musique des magasins est un medley de tous les chants de Noël de comédies sentimentales anglo-saxonnes… La télévision nous abreuve de téléfilms sur les miracles de Noël et… moi je profite de trois jours off pour faire le bilan de 2017 avant d’aller réveillonner au boulot.

En 2017 j’ai commencé mes stages dont j’ai beaucoup parlé chez des personnes absolument géniales avec qui je suis restée en contact alors que j’avais essayé de couper le cordon. Je ne regrette rien. Je les aime toujours autant et je continue de penser que c’est un cocon qui peut sécher les larmes et permettre de trouver sa voie. Sans eux je ne serai pas là. Je les aime au delà de l’amour.sparkle_hug_by_mirz123-d7g6gfv

En juin j’ai obtenu mon diplôme, un beau pied de nez à Pôle Emploi et à sa psychologue du travail (Dolores si tu me lis, je te conseille une réorientation… sans doute dans le BTP où ta passion pour la démolition pourrait s’assouvir…).   apple_juggle_by_mirz123-d6nckax

En juillet retour à la case chômage, la boule au ventre… Cette peur de ne rien retrouver tout en sachant qu’en août j’avais un petit contrat de dépannage pour une autre belle rencontre de l’année, mon ange gardienne.love_drunk_by_mirz123-d5msror Elle m’a portée, soutenue, trouvée du travail, et retrouver du travail. Merci à elle et à sa famille, comme les précédents c’est au delà de l’amour.

J’ai décroché un travail début septembre qui n’a pas convenu et j’ai fait mon deuxième burn out professionnel sulking_by_mirz123-d3i7tfwmais de cette expérience j’ai tiré un ami et ça n’a pas de prix.happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer

A peu près à cette période je suis également devenue plus proche d’autres personnes, des connaissances du web qui sont devenues des confidents. J’ai rencontré IRL l’une d’entre elle à deux reprises et c’est incroyable de voir que des gens qu’on ne connaissait pas deviennent de vrais amis (et ce même si on ne les a pas encore rencontré… Se confier , écouter, soutenir, suffit).give_cupcake___nano26_by_mirz123-d5msqnn

Fin octobre j’ai retrouvé du travail dans une autre région et depuis je vis dans un gîte ouvrier où la cohabitation devient difficile (je ne suis pas sociable). Je fais des horaires de folie et pourtant j’aime ce que je fais mais il me manque ce chez moi. Un chez moi où je pourrais avoir le droit d’avoir mes animaux  ce qu’on me refuse dans le peu de visites que j’ai… sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy

Je suis bien intégrée, presque assimilée à ma nouvelle région. Les gens viennent me faire la bise (je déteste ça…), et on me parle maintenant comme quelqu’un doté d’une opinion et d’un avis. On blague, on me sourit, on est surpris d’apprendre que j’ai 10 ans de plus que ce que je parais physiquement. Ici j’existe pour moi comme je n’ai jamais existé ailleurs. Parfois on me confie des choses plus personnelles…

Et pourtant… je crois que je suis déracinée sans mon chez moi, sans mes animaux, et sans savoir de quoi demain sera fait. Et cette terrible solitude de l’âme… feeling_blue_by_mirz123-d4mcyjm

Je ne pourrais pas faire ton boulot

(tant mieux parce que c’est le mien… whistling_by_mirz123-d38rkkk)

Hier l’une des personnes avec qui je suis obligée de cohabiter (je n’ai pas encore de logement si tu te souviens bien) m’a demandé comment c’était passée ma journée (tentative de sociabilisation basique) et au fil de l’eau j’ai raconté que certaines des vaches étaient parties et que, du coup, j’avais du me lever plus tôt pour préparer leur voyage sorry___nano14_by_mirz123-d5l27l7.

19349704_1236388639804921_8537895063139647488_n
Tentative de sociabilisation

Je vous passe les détails sur le grand soucis que pose actuellement l’industrie laitière et l’élevage de manière générale, mais force est de constater que le discours est bien ancré dans la tête de pas mal de monde puisque depuis deux mois ça n’arrête pas autour de moi. Mais hier soir j’ai eu droit à un « je ne pourrais pas faire ton boulot. » qui se voulait conclure le débat shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2. Mais la problématique est allée plus loin que la seule fin de vie des vaches puisqu’il a été question de l’attachement à nos bêtes et j’ai commencé à parler un peu plus des filles (je les appelle comme ça pet_cow_by_moraela) en mentionnant les petits trucs de chacune d’elles et je me suis rendue compte, à peu près en même temps que ma colloc, que je connaissais mes vaches mieux que ce que je ne croyais… La tâche de l’une, la tête de l’autre, le petit caractère de la suivante, les câlins préférés de celle-là, … Je sais également que le camion a amené certaines que j’appréciais mais j’en ai fait le deuil parce que c’est inéluctable.

Elle m’a répondu qu’elle confirmait qu’elle ne pourrait pas faire mon boulot avant d’enchaîner sur le sien, sur ses patients qui ne viennent plus parce que l’hiver emporte les plus faibles et j’ai compris que moi non plus je ne pourrais pas faire le sien discouraged___nanoemo14_day_by_mirz123-d85cnim. J’ai souri et je me suis endormie. Ce matin j’ai caressé mes veaux comme tous les jours. J’ai fait un câlin aux vaches qui en réclamaient, et j’ai fait ma journée.

Je ne sais pas si je peux dire que je suis bien, parce que l’idée même d’être bien m’effraie dans son caractère éphémère, mais je crois que je suis, et ce plus que je ne l’ai jamais été, à ma place…tractor

 

On s’attache et on s’empoisonne

Récemment j’ai été déçue par plusieurs personnes que j’appréciais énormément et qui ont fini par me blesser profondément.

Pourtant j’avais commencé par monter les barrières que je mets devant n’importe quel inconnu. Distante, réservée. C’est un peu les mots qui me caractérisent quand on ne me connait pas. Après, quand je commence à cerner ou que j’ai décidé que j’avais besoin de connaitre un peu mieux, je suis plus ouverte et joviale.

Quand c’est l’autre qui tente de percer la carapace je me méfie. J’ai tendance à regarder ailleurs sans y prêter attention ou en m’en donnant l’air. Je mets des freins, je fais semblant de ne pas comprendre. Et puis parfois la barrière tombe et on passe au stade d’amis.

cc10db4d649a456b602caef521d99321
Et merde…

Et là la garde est baissée, les barrières sont tombées. On est confidents. Je suis l’oreille attentive qui panse les plaies et j’écoute avec patience. Parfois on parle boulot, parfois d’autres choses comme de la vie et des sentiments… De la solitude qu’on trompe entre nous… Et puis on échange un peu plus. On se rend compte que les choses dérapent et qu’on est emporté par un tourbillon d’émotions qu’on n’a pas le droit de ressentir. On se raisonne. On remonte des barrières et des murs mais on tend l’oreille, toujours. On blinde son petit cœur du mieux qu’on peut et pourtant la chute est rude.

Le silence radio qui fait mal… L’absence qu’on avait espéré pouvoir gérer et puis le retour avec les mots qu’il faut pour repartir brisée un peu plus loin. Rien n’est pire que la trahison des sentiments je crois…

Alors oui, je crois qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne, nous mêmes ou l’un l’autre… Quelle ironie…

Trois semaines

Trois semaines… ça fait déjà trois semaines que mon contrat a commencé et je commence à m’habituer à ma petite routine happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer.

Je ne vais pas au travail la peur au ventre et je ne rentre pas en pleurs le soir. C’est déjà positif warming_up_by_mirz123-d4exk2y.

19148147_1459749660728486_2430372149987377152_n
Apprécier les choses qu’on aime

Je prends mes marques et j’essaye d’être efficace comme je peux tout en essayant d’être de bonne composition. C’est physique, c’est épuisant, mais c’est très agréable de savoir qu’on va passer une journée avec les vaches même si c’est terriblement injuste parfoisweek_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc

Tous les jours j’apprends. Parfois j’ai envie de pleurer, parfois je jure, mais jamais je ne me demande ce que je suis venue faire dans cette galère positivity_is_a_must_by_eyesofblack-d3r835z. J’aime mon travail même s’il est difficile, même s’il n’est pas toujours facile, même si c’est différent de ce que je faisais avant et de ce à quoi j’aspire. Je suis bien au point que je suis complètement perdue de savoir que j’ai mon dimanche de libre shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2.

Peut-être que je l’aurai plus savouré si j’avais pu avoir mon chez-moi plutôt que d’être encore chez les autres. C’est fort possible mais bientôt je serai bien, j’espère. Et c’est le principal. En tout cas je n’ai aucun regret sur ma décision de quitter mon autre poste et cette autre région. Mon cœur à moi il est dans ma Grande Région cupid_emote_by_mirz123-d39iyhb.

 

Exorciser les démons

En ce moment je suis en camping: je cherche un nouveau logement près du boulot, dans une nouvelle région et c’est la galère: les biens sont rares et il faut remonter les dossiers de location week_4___2012_emote_journal_by_mirz123-d4o11eu.

J’ai visité plusieurs appartements, le premier n’était pas terminé (ou pas commencé, j’hésite…), les propriétaires avaient le look qui n’inspirait rien de bon, et ils avaient oublié le rendez-vous. Classe et sérieux: NEXT.sulking_by_mirz123-d3i7tfw

Le second, un peu loin, un peu cher, au dessus d’un café dans une petite ville bien équipée mais actuellement je n’ai pas encore la liste des pièces pour déposer le dossier.wut__by_gemdedude-d51o5aq

Le troisième, pas loin du travail mais carrément sale: moisissures, humidité, …. Loué par une collectivité qui me demande des pièces justificatives par dessus la tête.thinking_hard_by_mirz123-d3i9rn0

En désespoir de cause je dépose donc un dossier sur le troisième. En cherchant mes feuilles d’impôts je tombe sur un document qui m’apprend que j’aurai occupé un logement où je n’ai jamais mis les pieds… sulking_by_mirz123-d3i7tfw Un de mes exs s’est servi de moi pour obtenir un logement social plus grand que ce à quoi il aurait pu prétendre. Classe. Ce connard (quel autre terme quand on connait la relation) ne m’aura rien épargné… J’ai eu droit à des faux en banque, des comptes EDF et GDF pour des logements que je n’ai pas habité. Je peux presque le suivre à la trace compte tenu de tout ce qu’il a ouvert à mon nom!

11274653_10200515269681534_1160904289_n
Exorciser…

Et à chaque fois ça remue les démons du passé car il n’est pas question ici de fantômes. Il n’en fini pas de me pourrir l’existence depuis des années. not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c La violence psychologique, physique ensuite… Les coups, la peur de mourir. Et là encore, le harcèlement insidieux. Les pions qu’il a placé pour tenter de maintenir son emprise et les mauvaises surprises…

Alors j’ai mal dormi. Mal dormi d’avoir fait cette erreur. Mal dormi parce que la peur me tiraille le ventre. Mal dormi parce que je ne sais plus quoi faire pour me protéger contre lui, contre eux de l’intérieur.week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc Toute ma confiance en moi vole en éclats à chaque fois que je croise son souvenir. Pourtant il est enfouit. J’ai mis dix ans de me vie loin dans ma mémoire traumatique, enterré derrière ma nouvelle vie, celle qui me correspond, dans laquelle je suis bien et qui me sert à noyer mes souvenirs dans un drôle de monde. pet_cow_by_moraela

Et mal dormi parce que je n’ai toujours pas de logement en vue et que ça commence à devenir problématique. Il faut que je justifie de salaires que je n’ai pas encore perçu, de loyers que je n’ai pas eu à verser… Le serpent se mord la queue et moi je suis encore perdue parce que jamais ça ne cesse la galère…

La bonne décision?

Demain je commence mon nouveau contrat: six mois dans une autre région, encore sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju. Encore trois heures de route. Encore des nuits à l’hôtel parce que je n’ai pas de logement. Encore des moments à ne pas savoir ce que je vais manger, faute d’avoir de quoi cuisiner. Avant ça ne me gênait pashappy_run_away___nano7_by_mirz123-d5knhle. J’ai toujours eu coutume de dire que j’étais bien partout et jusque là c’était vrai.

Sauf que force est de constater que mon aventure en montagne m’a prouvé l’inverse et que j’appréhende vraiment de repartir run_away_emote_by_mirz123-d3gy2bu. Force est de constater également que mes amis sont ici. Que j’ai passé deux week-ends géniaux avec eux et que le prochain je devrai redescendre pour les revoir. Que c’est assez rare pour être signalé que désormais j’apprécierai de pouvoir passer plus de temps près de ceux qui comptent qu’à courir le monde.hugpileplz

20688905_167417440492460_281990261117026304_n
Mais où suis-je?

Tellement de choses ont changé en un an que je ne sais plus trop où j’en suis. A l’heure où j’écris ces lignes j’en ai même les larmes aux yeux tellement je suis dans un raisonnement qui me bouffe week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc.

J’ai l’impression que je commence juste à exister là maintenant à 30 ans remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064 (c’est tout balbutiant encore). Comme si avant j’avais été endormie. J’étais soumise à la volonté des autres et à leurs envies que j’avais un temps essayé de transformer en miennes et là j’écoute les miennes, celles qui ont décidées de se réveiller wut__by_gemdedude-d51o5aq. Evidemment je suis paumée. Parfois c’est mal et je culpabilise mais à quoi bon? Tout le monde a droit au bonheur, non?

Et là je repars not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c. C’est l’inconnu à nouveau. La région je la connais à peine. Certes ce n’est pas si loin de là où j’ai travaillé cet été, certes c’est bien plus dans ce que j’aime faire, mais je doute de moi. Vais-je tenir six mois? Vais-je réussir ce boulot? Vais-je être à la hauteur? Vais-je supporter les contraintes horaires et le salaire? Vais-je supporter ce nouvel éloignement de mes amis? Et pire…

Comment construire quelque chose quand on ne sait pas où rester? Comment s’attacher aux gens quand on sait qu’on va les quitter? Pourquoi rien n’est-il jamais facile?

Et quand reverrais-je de mon petit village, fumer la cheminée et en quelle saison?

Et mon poing?!

« Faut passer par là malheureusement ça passera vite allez ça va aller »

J’ai toujours trouvé assez incroyable cette incapacité qu’ont les gens à ne pas pouvoir te parler d’autre chose que du boulot. YK42B_Pulse_Rifle_by_Oktanas

J’ai voulu prendre des nouvelles d’une amie qui a eu un gros accident et elle m’a demandé si j’avais des nouvelles dans ma recherche d’emploi scratch_head_by_mirz123-d4hndrt.

Oui j’ai des nouvelles, évidemment. J’ai un contrat. Un contrat pas facile, avec des horaires décalés et coupés dans la journée, du travail le week-end, mais j’ai un contrat impatient_by_mirz123-d4dh7a5.

« Ah mais c’est génial tu vois tu commences par quelque chose de positif! »

Non c’est pas positif, c’est quasiment pareil que mon contrat d’avant. Le positif ça aurait été d’avoir l’autre contrat mais pas de nouvelles donc je me contente de ce que j’ai même si ça veut dire que je bosse 7 jours/7 avec des coupures la journée pour faire le quota.

11408352_753286591458880_1453247980_n
Tes réflexions à la con…

Mais évidemment j’ai eu droit à la phrase d’intro de cet article: « Faut passer par là malheureusement ça passera vite allez ça va aller ». Typiquement le genre de réflexions qui me donnent envie de frapper.not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c Non on ne devrait pas avoir à en passer par là. Je ne parle même pas du « ça passera vite ». La blague.

Je sature. Je suis fatiguée discouraged___nanoemo14_day_by_mirz123-d85cnim. Fatiguée de voir que mes anciens patrons sont incapables de tenir leur parole et de m’envoyer les papiers de fin de contrat, fatiguée de devoir payer des loyers en double parce que je change de région, fatiguée de ne pas savoir si je vais avoir droit ou pas à un préavis réduit.dispaointed Je suis FATIGUÉE d’être continuellement dans la m*rde financièrement parlant. Je suis FATIGUÉE de voir que j’avais plus d’argent de disponible au RSA qu’en bossant sur des horaires de fou. FATIGUÉE aussi de ne pas pouvoir mettre de côté pour mon projet…lips_sealed_by_mirz123-d4129bs

Fatiguée tout simplement comme dans la chanson de Renaud… Fatiguée d’espérer, fatiguée de croire que ce soit professionnellement ou personnellement. Je suis juste fatiguée…dark_cloud_by_mirz123-d4vjcge