Trouver un stage – Ces amis qui vous veulent du bien

Quand on est chômeur, on a deux sortes d’amis: les galériens qui ont connus ou connaissent le chômage et qui sont capables de comprendre la situation et les autres, encore en études ou qui ont eu la chance d’avoir des métiers très rapidement (souvent des domaines bien spécifiques).

Évidement, vous commencez à me connaitre, vous devinez facilement que je vais vous parler de la seconde catégorie que j’appelle les amis « moralisateurs à deux francs six sous ».

tumblr_m26nwnRvVT1r78rf5o1_500

Les amis moralisateurs, comme je vous l’ai dit dans le « chapeau » (oui j’appelle ça un chapeau), ce sont les amis qui n’ont jamais connu le chômage soit parce qu’ils soit étudiants (et souvent dans des filières qui ne connaissent pas trop la crise type médecine et dérivés) soit parce qu’ils sont en emploi depuis la fin de leurs études sans avoir eut le temps de vraiment connaitre Pôle Emploi et la CAF.

Je vais vous le dire directement ces amis me donnent des envies de meurtres_devilandstaff__by_eburt. Ils ont réponse à tout et ne sont même pas capables de faire preuve d’un peu de réflexion. J’ai l’impression qu’ils vivent hors de la réalité, ou du moins hors de ma réalité et que du coup ils sont super mal placés pour se permettre de me juger.

Là en l’occurrence la conversation qui m’a énervée et qui a provoquée cet article portait sur la nécessité de me trouver deux semaines de stages non rémunérées pour pouvoir entrer en formation or dans mon département de bouseux (c’est comme ça que mes amis moralisateurs l’appelle) bah y’a pas beaucoup d’entreprises dans le secteur (en même temps c’est rural, pas touristique) alors je me retrouve un peu bloquée parce qu’il faut bouger et que moi ça coince niveau finances…

Heureusement l’ami moralisateur a réponse à tout:

« Tu reçois bien des aides alors profite en pour les dépenser pour trouver du boulot » (c’est du copier-coller)

jeanrochefortrsa
Pour ma part je touche moins que 470€/mois

Mais oui je suis bête dis voir, avec mes aides le 27 du mois je suis pas loin du découvert d’autant que j’ai une situation familiale compliquée que j’évite d’expliquer à mes amis moralisateurs.

Alors on va partir sur la base d’un stage dans le département d’à côté (je suis optimiste) et faire des simulations (parce que c’est bien ça).

L’ami en question me propose deux scénarios:

  • « faire les allers-retours » : coût pour 5 jours en essence: 150€ (sans compter le péage), je dois faire deux semaines de stage: 300€. Temps de trajet: 2h30 par jour. (et là déjà c’est sans compter la nourriture et le parking).
  • « dormir sur place » : coût pour 5 jours en auberge de jeunesse: 115€, plus les trajets sans compter l’autoroute, on arrive au même tarif et toujours sans compter la nourriture et les parkings et sans aides.

Mais bon quand je mets l’ami face aux soucis, j’ai droit à: « Ba oui mais a un moment faut que tu te donnes les moyens de te bouger » passablement irritée je lui ais dit que si ça lui tiens tellement à cœur de m’aider à faire mes stages, je lui donnais mon RIB et il pouvait participer aux frais et hop disparu l’ami…whistling_by_mirz123-d38rkkk

Alors évidemment y’a de la mauvaise foi des deux côtés (mais vu que j’ai pas le droit d’argumenter mais juste d’écouter la sacro-sainte parole bah je me braque). Je veux bien changer de régions pour faire les stages là où je peux avoir un pied à terre pour une semaine (en RP notamment) et je cherche en ce sens aussi mais je ne supporte plus de me faire agresser comme ça à chaque fois avec « bah change de région ».

Elle est où cette région merveilleuse du plein emploi qu’ils semblent tous me décrire? Parce que, qui dit changer de région dit aussi: trouver un travail, un logement, pouvoir payer ses frais week_5_22__52_week_emotes_by_mirz123-d3i7t8o.

Actuellement je suis obligée de vivre chez mes parents et mon RSA passe dans le budget de la maison parce que pour eux non plus c’est pas évident de se retrouver à nouveau avec un enfant à charge mais cet ami n’en sait rien, il vit au crochet de la personne qui partage sa vie, touche des bourses, et n’a pas à faire face à un monde du travail compliqué en sortie d’études. Évidement je ne lui souhaite pas d’être dans ma situation un jour mais faire preuve d’un peu de compréhension et d’empathie ça serait pas mal.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s