Les tests de l’AFPA – We are all mad here

Je vous l’avais déjà dit, j’ai du passer des tests « écrits » pour voir si j’avais le niveau de mes ambitions pour la formation de l’AFPA.

Quand Pôle Emploi te parle de tests écrits, il faut comprendre qu’on va te donner un sujet d’examen dans une pochette en plastique et sur plusieurs pages toutes plastifiées où il est écrit: ne rien écrire sur le sujet car on va avoir droit à une petite feuille format 1/4 de A4 avec le numéro des questions et où l’on devra écrire la lettre de la réponse correspondante. Comme certaines questions sont relativement compliquées, on nous donne du brouillon, brouillon qui sera ramassé à la fin pour voir notre raisonnement sur les questions (ou voir si on est un vrai psychopathe joker_clap___nanoemo14_day_7_by_mirz123-d85jxpr).

Donc pour moi les tests étaient en « logique » (comprenez des suites de chiffres, d’images, de dominos, …), en « maths » (sans calculette avec des calculs à pas mal de chiffres, des probas, des pourcentages, des calculs de profondeur par apport à la surface – ça aurai pu être de la traduction d’hébreux vers le coréen que pour moi c’était pareil – oui j’ai fait L – et surtout personne ne nous dit ce qu’on doit réviser alors que l’école est parfois LOIN), et en « français » (dire si l’orthographe est juste).

Autant vous dire que… j’ai réussi avec un excellent en français, un très bon en logique, et un bon en math. Gold_Medal_Emote_by_Mirz123

Alors, naïvement, je me disais, allez c’est bon, en avant la formation, l’emploi, et finit la galère et le chômage (oui car je suis une grande optimiste comme mon article sur la dépression a du te le faire sentir Depressed_by_pokeyourheadoff). Il me restait seulement l’anglais et pour moi l’anglais c’était in the pocket, finger in the nose, bref… je me prenais à rêver.

Bon pour l’anglais, il fallait attendre que l’on me trouve une date car le formateur était nouveau mais Dolores ma psychologue du travail m’avait dit que ça serait au début du mois. Donc moi j’attendais pour plus d’infos, scotchée à mon téléphone comme un plongeur à sa bouteille d’oxygène. Et puis le 28, n’ayant aucune nouvelle j’ai envoyé un mail pour avoir un peu de nouvelles parce que le début du mois approchait quand même dangereusement.

Du coup je cherchais des stages – que j’ai pas trouvé encore non plus et c’est pas faute d’avoir élargie massivement mon champ de recherches au dessus de ma région. Du coup la motivation part bien vite…

J’ai enfin eu la nouvelle ce matin sur mon répondeur (pour l’anglais pas pour les stages) et… « Madame? c’est Pôle Emploi. Donc pour l’évaluation d’anglais, la personne chargée de le faire sur le département n’a pas le temps d’organiser ça donc ça sera pas un écrit et un audio mais un entretien téléphonique avec un formateur de région parisienne. Il vous appellera un jour pour le faire. Au revoir. » dizzy_emote_by_mirz123-d4v6p1o

Euh! Comment vous dire que je commençais déjà à désespérer par rapport aux stages, aux réponses négatives, mais là c’est carrément de la rage. J’en peux plus. Littéralement j’en ai ras-le-bol! J’ai l’impression que depuis le début on se moque de moi mais là c’est plus se moquer de moi, c’est se foutre littéralement de la gueule du monde (voilà je suis malpolie). Déjà on me refuse la formation que je voulais dans le milieu agricole, on me colle dans le secteur pas moins bouché du tourisme, et en plus les tests, ah bah c’est chiant à organiser alors on va déléguer à un mec au bout du téléphone dans une autre région sans te dire ni le jour ni l’heure, parce qu’au chômage tu fais rien donc tu es DISPONIBLE pour leur connerie tous les jours ouvrés aux horaires de bureau. YK42B_Pulse_Rifle_by_Oktanas

Voilà j’ai juste envie de dire MERDE. Ils passent leur temps à nous pondre des séries de réformes pour fliquer les chômeurs parce qu’ils se découragent alors faut vérifier si les cvs sont mis à jour, si ils postulent, si ils acceptent de se former, mais personne ne parle de la merde que c’est d’être dedans. Il faut l’avoir vécu pour comprendre qu’on vit un truc incroyable qui n’a ni queue ni tête. C’est pire qu’Alice aux Pays des Merveilles, un monde de fous.

pole emploi2
Mon conseiller Pôle Emploi et ses chômeurs

Et à côté de ça on va encore me dire: « Mais tu as cherché à faire des petits boulots comme les caisses en supermarché, du baby-sitting, ou du soutien scolaire? » comme si je n’y avais pas pensé!

Publicités

2 réflexions sur “Les tests de l’AFPA – We are all mad here

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s