Mieux que rien – Pire que tout

Tous les chômeurs longue durée (ou durée moyenne mais qui se prolonge un peu quand même) ont eu droit à cette phrase: « C’est mieux que rien. » et tous ont eu envie de commettre un meurtre que ce soit celui d’un ami, d’un membre de la famille, d’une connaissance, ou d’un conseiller Pôle Emploi.

74779850[1]Alors voilà, pour ceux qui ne connaissent pas (petits chanceux), le site de Pôle Emploi nous demande de créer et de mettre un cv personnel sur des boulots divers et variés allant de nos souhaits à ce qu’on a déjà fait; et ils les laissent consultables aux recruteurs ou les envoient carrément pour nous quand une offre leur parait en adéquation avec notre profil.

Ainsi, grâce à ce système aussi ingénieux qu’idiot; je me retrouve avec des offres pour faire du baby-sitting (car j’ai été baby-sitter dans une autre vie), de l’enseignement à domicile (ça aussi ça a été ma précédente vie), et… du téléconseil (ils ont de l’humour, beaucoup d’humour happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer).

Évidemment, au point où j’en suis c’est mieux que rien et ça permet de garder un pied dans le monde du travail (et de dégager des chiffres du chômage) et je pense que je serai bête de ne pas accepter ces offres sauf que… aucune n’est dans ma région, ni même dans mon quart de France et que non, un temps partiel 8h/semaine ne permet pas de se loger ni de payer un loyer. De plus ce genre d’offres pour du temps partiel est problématique (pour l’avoir vécu je peux le dire) car il est difficile de trouver un autre temps partiel pour le greffer dessus et espérer travailler 8h de plus. Je vous parlerai plus longuement de mes expériences dans ce genre d’emplois mais il faut savoir que, le plus souvent, ce sont des CDI à temps partiels et que la seule manière de s’en sortir c’est de démissionner.

giphy5
Ma situation de l’emploi en ce moment

Et là, LA grande mode c’est les offres pour les saisons de sport d’hiver en débutant accepté. Trois mois de boulot et hop retour à la case chômage. Alors soit, après tout c’est un temps plein cette fois mais le logement que je vais devoir prendre il n’est pas gratuit, et après je retourne à ma case départ, ce n’est pas un tremplin vers l’emploi c’est juste une brève sortie des chiffres, comme les vendanges… Un simple aller-retour vers la case chômage avec les frais d’agence et de déménagement en sus!

Alors je commence à avoir l’impression d’être un des personnages de roman de Zola qui va quémander du boulot un peu partout pour une piécette qu’on lui lance en l’insultant parce que zut quoi, y’a pas idée de le payer (combien de fois je me suis faite avoir par mes employeurs qui me sucraient une heure ou deux quand je bossais chez des particuliers et soutenus par les entreprises qui nous mettaient en contact!).

J’en ai marre d’être prise pour un journalier qu’on prend et qu’on jette et qui doit vivre sur les routes en espérant avoir de quoi manger le soir.

Mais on va encore me dire que je fais pas d’efforts.courage___nanoemo14_day_16_by_mirz123-d86l33n

Publicités

3 réflexions sur “Mieux que rien – Pire que tout

  1. C’est comme je disais récemment, non, la précarité ce n’est pas mieux que rien… les gens ne se rendent pas forcément compte qu’avec notre système d’allocations accepter un petit contrat peut nous propulser dans la misère. C’est sûr qu’on préfèrerait avoir un travail fixe plutôt que dépendre d’allocations, mais en attendant c’est le cas et c’est normal de s’organiser en fonction. On ne va pas aller dormir dans la rue pour le plaisir de quelques uns…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s