J’ai pas les mots

J’avoue, aujourd’hui, je ne trouve pas les mots… C’est la panne sèche. La situation est tellement ubuesque que j’ai l’impression que je vais me réveiller parce que c’est pas possible.

stitch
ASSEZ!!!!!!

Aujourd’hui, en milieu d’après-midi j’ai reçu un coup de téléphone de l’AFPA par rapport à cette épreuve d’anglais dont je vous parlais ici. Vous vous dites « Enfin! » Oui sauf que non.

Ce que l’AFPA voulait en me téléphonant c’était savoir pourquoi je n’avais pas fait le test d’anglais indispensable pour mon entrée en formation dans dix jours dans un de leur centre parisien. Je ne savais même pas que j’étais positionnée sur une formation, d’autant plus que j’avais dit à la psychologue du travail que je ne voulais surtout pas la région parisienne car la formation était proposée dans ma région (oui dans ma nouvelle région mais c’est ma région quand même non) mais manifestement que nenni, elle n’en a fait qu’à sa tête (oui comme d’habitude) et m’a positionnée en RP alors qu’à la base je voulais bosser dans l’agricole (elle m’a refusée cette formation), autant vous dire que la RP c’est l’incarnation de tout ce qui me fait horreur.

Alors la dame au téléphone, très sympathique au demeurant, et qui m’a juste appelée trois fois en trente minutes, m’a demandé pourquoi je n’avais pas passé mes tests d’anglais alors que je devais entrer en formation le 2 novembre. Ce à quoi j’ai répondu: « Sans doute parce que personne ne m’a donné de dates pour les passer depuis plus d’un mois que tout le monde semble se renvoyer la balle en oubliant que je suis au milieu et malgré mes relances – preuves disponibles par e-mail – je suis procédurière. »

pole emploi
Youhou?

Alors la madame, toujours très poliment, m’a dit de venir le lendemain à 11h en RP pour passer mes tests. Sur le coup je lui ai répondu que ça ressemblait quand même vachement à du foutage de gueule parce que j’habite pas à côté et que je dois juste avoir deux heurs d’autoroute et je ne sais pas combien de temps de conduite en RP jusqu’au centre d’examen en question. Et là elle me dit: « ah mais on n’a pas de parking en fait. » Ah bah c’est cool donc faudrait que j’y aille en train en plus, jusqu’à Paris + le métro (aller-retour sinon c’est pas marrant), ça ressemble drôlement à du foutage de gueule tout ça.whistling_by_mirz123-d38rkkk

Alors on résume un peu: je dois aller en RP (soit près de cinq heures de route, + les coûts liés à la voiture, aux péages, et au parking/ou en train – plein tarif car hors région) pour passer une épreuve d’anglais avec un logiciel sur ordinateur (j’ai demandé) avec ensuite une expression écrite/des questions pendant trente minutes. On me fait faire tout ce chemin pour quelque chose qui manifestement ne nécessite pas de moyens excessifs mais qui semble introuvable entre chez moi et Paris? Faut peut-être arrêter un instant le délire là, non?

J’ai dit à la dame que je réfléchissais pour venir lundi après-midi mais que sérieusement on se moquait royalement de moi depuis le début. Elle a été très gênée de tout ça, notamment d’apprendre que je n’étais pas au courant de mon positionnement sur cette formation, ni du déroulement des tests.shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2

Quant aux stages? Aucun n’est nécessaire contrairement à ce que m’a dit la psychologue du travail.not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c

Elle a raccroché et m’a laissé en proie à mes doutes parce qu’accepter de passer l’anglais là-bas c’est valider mon inscription (si je réussis les tests) pour leur formation à eux. Sauf qu’ils sont drôles de s’inquiéter de mes tests dix jours avants la rentrée. Là, si je suis acceptée, je me retrouve sans logement en RP, et sans les moyens d’en chercher un en vitesse parce qu’il faut bien dire que je ne pourrais pas m’amuser à remonter comme ça là-haut. Et me loger dans mes moyens en RP relève de l’utopie pure et simple.

Et pour finir, j’ai raté un de ses appels où elle me demandait: « mais je voulais savoir, y’a combien de kilomètres entre chez vous et Paris? » bah rien, environ 280… joker_clap___nanoemo14_day_7_by_mirz123-d85jxpr

Épilogue: tout bien pesé je n’irai pas. J’irai voir Pôle Emploi pour expliquer ce qui se passe et je ferai sans doute une lettre plus haut parce que je me sens juste très mal par rapport à tout ça. On ne peut pas dire à quelqu’un de tout plaquer en moins de dix jours alors qu’il doit transporter sa vie dans une autre région pour entrer en formation, ça ne fonctionne pas comme ça. C’est la goutte d’eau. lips_sealed_by_mirz123-d4129bs

Publicités

2 réflexions sur “J’ai pas les mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s