Les briseurs de rêves (et ceux qui nous portent)

Si vous avez lu mon article sur trouver un stage – ces amis qui vous veulent du bien, vous reconnaîtrez sans doute l’ami en question…thinking_hard_by_mirz123-d3i9rn0

Donc hier, je parlais avec deux amis sur un réseau social bien connu de tous (qui commence par f- et qui finie par -acebook) et je ne sais plus vraiment comment c’est arrivé mais j’ai fini par dire que je voulais toujours me former (parce que quand j’ai une idée dans la tête, elle n’est pas ailleurs).

11738810_960582893962979_1656096161_n
Pis zut! Ras le bol!

Bref, cet ami m’a dit (encore une fois c’est du copier/coller) en reprenant et démontant les phrases une par une (parce que je suis une L et que ma formation c’est de décortiquer les trucs pour te montrer ce qui se cache dessous writing_by_mirz123-d4nnlfu):

  • « Mais ça te fera pas vivre. » -> refrain habituel. En même temps, jusque là tous les emplois que j’ai occupé ne me permettait pas de vivre et en plus me faisaient déprimer.sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju
  •  « Donc si c est juste pour faire une formation et perdre encore du temps je trouve pas Ca super. Apres c est toi qui voit .. » -> Le but d’une formation c’est l’accès à l’emploi donc ce n’est pas juste une formation. Quant à la perte de temps, c’est une notion que j’ai du mal à comprendre. dans ce contexte. Pour moi on ne perd pas du temps à se former, surtout quand c’est du temps qu’on aurai perdu au RSA à essayer de quémander un emploi précaire à droite à gauche. La fin de la phrase est priceless de culpabilisation tant il veut dire: « je te donne mon avis car ton projet c’est de la merde mais je te laisse faire le choix, en connaissance de cause, après avoir eu mon opinion, donc tu ferras le bon » not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c.
  • « Mais je serai toi je trouverai un boulot. Si t es prête a changer de région pour une formation fais le pour un boulot » -> on revient à la mobilité. C’est un peu son crédo. Déjà dans l’article sur les stages il me disait d’utiliser mon RSA pour bouger. J’avais fait les calculs et montré par a(x)+b que ça ne fonctionnait pas. Là c’est pareil. Le stage est rémunéré, chercher du travail ne l’est pas. De plus cette mobilité est une FBI (Fausse Bonne Idée). Je ne sais pas pourquoi il pense que ma région est plus sinistrée que les autres niveau emploi mais force est de constater que j’ai pas mal bougée avant de devoir revenir chez mes parents, et… je suis passée par sa région (et une autre) et je n’avais été embauchée que par une grande enseigne de soutien scolaire qui me l’avait bien mise à l’envers dans son coin, et seulement pour du baby-sitting dans l’autre. Je veux pas être méchante, mais ici, j’ai trouvé dans le call-center -oui ok l’expérience a tourné court mais c’était un CDD au SMIC à temps plein et pas des temps partiel où on ne sait pas comment on mange à la fin du mois. Et j’ai mon petit contrat à mi-temps de secrétaire médicale en CDD où je fais des horaires fixes et qui est le job qui se rapproche le plus de ce que je sais faire. Voilà, voilà. Argument moisi.recycle_emote_by_mirz123-d41t3f1
  • « Il y a du boulot mais pas ce que tu veux » -> Sous entendu: je fais la fine bouche.d9ba9003292ee54c1b40c7f989413d67-d4o5ol2
  • « Je te parle d’hôtellerie-restauration ou de casino » -> A oui, des métiers de rêve avec un CDI pour toute une vie. C’est pas du tout des boulots qui embauchent majoritairement sur les pics des saisons et qui ont, d’ailleurs, un parcours scolaire spécifique. Ce ne sont d’ailleurs pas des boulots qui figurent dans assez régulièrement sur le site « On vaut mieux que ça » (en lien à droite si tu ne connais pas) et où le harcèlement est monnaie courante.double_stinkeye_by_dully101-d60zdwb

Alors voilà moi ce genre d’arguments ça me met hors de moi. Surtout que j’ai décidé que c’était terminé de me faire dicter ma conduite par les autres (voyez le résultat? A écouter les: ‘la filière générale c’est la voie royale’ je suis au chômage!).

J’estime avoir le droit de faire les formations que je veux sans avoir à subir les fantasmes carriéristes des autres!

En parallèle de cette conversation d’ailleurs, je parlais avec une amie que je soutiens dans sa conversion un peu envers et contre tous et qui me rend la pareille (c’est précieux) parce que oui, on vaut mieux que ça! lighter_emote_by_mirz123-d4gs53y

 

Publicités

2 réflexions sur “Les briseurs de rêves (et ceux qui nous portent)

  1. Ahah, je vois bien de quels « amis » tu veux parler… Tu auras toujours des gens pour savoir mieux que toi ce qui est bon pour toi… Tu veux faire cette formation ? Elle t’intéresse ? Tu as un projet derrière ? Alors fonce, et laisse les autres parler. Toi tu sais où tu en es, et tu es la mieux placée pour savoir où tu veux aller. Courage !

    Aimé par 1 personne

    • Hé oui, toujours ceux qui savent tout. Mais on vit dans un monde où tout le monde nous infantilise tout le temps et nous culpabilise sur nos choix. J’ai décidé de dire: « zut » et de faire comme je veux. Advienne que pourra. Merci de ton soutien en tout cas. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s