Hors du temps

Déjà presque une semaine de remplacement à la ferme et j’ai commencé à prendre mes marques dans la vie de tous les jours (car je dors chez mes employeurs) et sur les machines tractor.

Déjà une semaine que je ne compte plus les heures. Je sais qu’à 7h je suis debout, à 7h30 j’ai avalé de quoi tenir jusqu’à midi waiting_for_the_pot___13_nanoemo__4_by_mirz123-d6t00r8 et je m’enfonce dans la routine de la vie sur l’exploitationpet_cow_by_moraela. Il y a toujours quelque chose à faire et j’ai rarement le temps de répondre au téléphone même si je le consulte de temps en temps, souvent quand je change de tâche et encore. Ici il y a toujours quelque chose à faire et tout est rythmé par les traites des vaches, première chose que l’on fait le matin, dernière que l’on fait le soir.

17793402_10155556440686874_1081308797_n

J’aime.swoon_by_mirz123-d4v35ud J’aime je n’ai pas l’impression d’être au travail et pourtant je suis fatiguée physiquement par les journées mais même en pause je cherche des choses à faire, à avancer. Il faut débroussailler, ranger les fourrages, faucher, … Et vivre sur place empêche de couper avec le boulot sleep_by_mirz123-d7d3y5t. J’aime parce que je ne suis au courant de rien. L’actualité je l’entend vaguement le matin quand je comate devant le café, parfois à midi, et c’est terminé. Ici on vit au rythme des vaches et des activités des champs. On ne consulte pas les journaux mais les sites de météo. On s’inquiète quand les nuages sont menaçants mais on rit aussi quand on va aider les voisins. C’est une vraie parenthèse hors du temps et c’est très agréable de pas être constamment pollués par les infos reading_by_pjuk-d4as71e.

Au final, quand je vois les actualités et que je rattrape mon retard (entre 22h30 et 23h le soir en général, et encore, en lisant en diagonal l’édito du Monde), je suis bien contente de vivre là même si la ferme ce n’est pas tout rose.

J’ai aussi la possibilité de comparer ce que je vis avec les jobs des filles de l’exploitant et j’avoue que, pour rien au monde, je ne retournerai dans le « civilisé »pouty_lip_emote_by_mirz123-d4yren1. Comme je l’ai dit à un autre qui vient prêter main forte de temps en temps et qui trouvait qu’une fille n’avait pas sa place là: « Ici je suis à ma place. » whistling_by_mirz123-d38rkkk.

Je terminerai sur ces notes:

C’est déjà l’aube sur ta cambrousse
T’enfile tes bottes, ta salopette
Le petit-dej’ est pris sur le pouce
C’est ta routine sept jours sur sept
On peut pas dire que t’es à la bourre
Toi tu connais pas le horaires
Gauvain Sers – Sur ton tracteur

Publicités

14 réflexions sur “Hors du temps

  1. Quel plaisir de lire ces lignes qui transpire la quiétude . Tu es à ta place, dans ton univers et ça se sent. J’en suis très heureuse pour toi. Je t’aime tant ma « presque » soeur.

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as fumé un arbre à être aussi heureuse???^^
    Je te comprends, la vie à la campagne…il y a rien de mieux!!

    Mais non, tu n’es pas un boulet! un boulet: il casse ou il retarde tous les travaux ou, tout simplement, il fait que certaines tâches.
    Toi, tu es souple (professionnellement parlant, j’entends^^)!!

    Bisous tovaritch!!^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s