Quand la solitude nous pèse

Deux semaines que je suis arrivée ici et pour l’instant je ne connais personne et vue la tournure que ça prend, je n’ai aucune envie de connaitre les gens parce que je ne veux pas rester week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc et puis j’avais d’autres choses en tête et un peu l’impression que ça irai mieux parce que j’avais l’impression que je comptais un peu pour quelqu’un et que ça me remontait le moral même si j’avais senti le vent tourner ces derniers temps. Le verdict est tombé hier soir (histoire de t’aider à trouver le sommeil sans doute et alors que la veille tout allait bien) et, alors que je ne demandais rien, me revoilà seule et gauche week_19_36__52_week_emotes_by_mirz123-d49mlok.  Ce qui me chagrine parce qu’au final j’y avais cru au point d’être aller m’acheter des vêtements pour ne pas remettre ceux du boulot… Parce que quelque part j’espérais un peu plaire aussi malgré moi (mais je crois que j’ai été bête de penser qu’on pourrait vouloir de moi).feeling_blue_by_mirz123-d4mcyjm

Looking for the -new Ibiza-- Florianopolis to locals, the second largest city in the Santa Catarina state, and beloved by Brazilians for its nightlife and live music.

Triste au point de me demander si je n’allais pas rappeler un de mes camarades qui m’avait dit que je lui plaisais, juste pour avoir l’impression qu’on me désire un peu parce que la confiance en moi frôle le zéro pointé. Evidemment ça n’aurait rien eu de romantique parce qu’avec lui ça ne peut pas l’être, c’est une relation sans avenir et sans sentiments mais comme le chante si bien Bénabar dans « Je suis de celles » c’est moi qui aurait été désirée à cet instant là mais comme le fait remarquer Angie c’est encore moi qui souffrirait à la fin sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy. Et en plus (et ça c’est moi qui le remarque) j’aurai fait ça par vengeance plus que par envie et j’aurai contribué à briser une famille et ça je ne peux pas dispaointed.

 Mais le résultat est le même… je suis SEULE. Seule dans ma nouvelle vie et isolée de ce que j’aime faire en commençant à envisager de créer un calendrier de l’avant au Xanax jusqu’à la fin de mon contrat. On me dit que c’est normal de déprimer quand la passion s’en mêle mais là clairement il n’y a pas de passion. Mes passions sont loin derrière et je dois les gérer à distance sans en profiter. Ici il n’y a qu’une routine amère, solitude des horaires, l’isolement géographique, et l’envie de partir vite… _melancholy__by_mirz123-d2zprjj

 

 

Publicités

78 réflexions sur “Quand la solitude nous pèse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s