Des bas, des hauts…

… il y en a partout…

21126105_1462331313859875_406894846456889344_n
Facile à dire

Me revoilà avec le blues sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju. Rien ne va overwhelmed___nanoemo14_day_1_by_mirz123-d851n4y. Pour le logement on me réclame encore de l’argent que je n’ai pas (la blague quand on sait que j’arrive d’ailleurs et que je n’ai eu qu’un demi-emploi) omg_look_at_that_by_czar_the_dragon-d38y6fs. Et au travail, alors que je pensais que ça allait mieux, je m’aperçois que non: je ne vais pas assez vite, je ne prends pas d’initiatives… Et je me plante parfois quand on me fait aller trop vite shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2 (du coup faut que j’aille encore plus vite et sans me planter… Cherchez le soucis…). Alors j’angoisse cutie_scared_by_mirz123-d6m8klk. J’angoisse parce que les soucis se cumulent… e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8dQu’ils soient pro ou perso… Des fantômes remontent aussi et j’ai peur de mes fantômes… Ils n’ont rien de Casper.

20689034_2030426216983690_4840287924794687488_n
C’est plus de ce genre là…

Mais il faut continuer à avancer non? Pleurer recroquevillée dans son lit n’apporte rien de bon non plus week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc (mais sous la couette on se sent à l’abri… Pas de clown diabolique, pas de ballons rouges, pas de cœur qui bat trop fort parce qu’on a peur de tout…).

Ce matin (avant 10h30) j’étais bien… give_cupcake___nano26_by_mirz123-d5msqnnCe matin on m’a dit « à bientôt », j’ai répondu que ça ne serait peut-être pas moi. On m’a rétorqué: « mais tu viendras nous voir en dehors du travail. ». C’était gentil. C’était gratuit.

Comme chantait Brassens: « Ce n’était rien qu’un peu de miel, mais il m’avait chauffé le corps, et dans mon âme il brûle encore, à la manière d’un grand soleil » _youaremysunshine__by_MusicalFire

Des fois je me sens cruche et pas adroite, mais j’apprécie quand même ces moments là où personne ne promet rien et où c’est juste de la gentillesse i__m_sorry_you_were_sad____by_mirz123-d4r5gux. Des gens qui réchauffent le cœur parce qu’ils sont adorables. Merci à eux. (Et je remercie mes amies de m’écouter m’épancher et vider mon sac au téléphone ou sur le web).

 

Publicités

12 réflexions sur “Des bas, des hauts…

  1. Je réfléchis depuis un moment a un article pour parler des fantômes avec lesquels on doit vivre. Mais j’arrive pas a me lancer.

    Ca va aller, a ton taf ils sont vraiment lourd aussi. Tu as du gérer plein de choses en même temps, tu en as encore a gérer mais non, aucune patience, aucune empathie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s