On s’attache et on s’empoisonne

Récemment j’ai été déçue par plusieurs personnes que j’appréciais énormément et qui ont fini par me blesser profondément.

Pourtant j’avais commencé par monter les barrières que je mets devant n’importe quel inconnu. Distante, réservée. C’est un peu les mots qui me caractérisent quand on ne me connait pas. Après, quand je commence à cerner ou que j’ai décidé que j’avais besoin de connaitre un peu mieux, je suis plus ouverte et joviale.

Quand c’est l’autre qui tente de percer la carapace je me méfie. J’ai tendance à regarder ailleurs sans y prêter attention ou en m’en donnant l’air. Je mets des freins, je fais semblant de ne pas comprendre. Et puis parfois la barrière tombe et on passe au stade d’amis.

cc10db4d649a456b602caef521d99321
Et merde…

Et là la garde est baissée, les barrières sont tombées. On est confidents. Je suis l’oreille attentive qui panse les plaies et j’écoute avec patience. Parfois on parle boulot, parfois d’autres choses comme de la vie et des sentiments… De la solitude qu’on trompe entre nous… Et puis on échange un peu plus. On se rend compte que les choses dérapent et qu’on est emporté par un tourbillon d’émotions qu’on n’a pas le droit de ressentir. On se raisonne. On remonte des barrières et des murs mais on tend l’oreille, toujours. On blinde son petit cœur du mieux qu’on peut et pourtant la chute est rude.

Le silence radio qui fait mal… L’absence qu’on avait espéré pouvoir gérer et puis le retour avec les mots qu’il faut pour repartir brisée un peu plus loin. Rien n’est pire que la trahison des sentiments je crois…

Alors oui, je crois qu’on s’attache et qu’on s’empoisonne, nous mêmes ou l’un l’autre… Quelle ironie…

Publicités

Et il y a ceux qui sont là

Vous l’avez sans doute vu, depuis quelques semaines le blog reprend son ton fataliste et dépressif sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy. Le chômage est là. On recommence à quémander des aides, à entendre les assistantes sociales vous donner des conseils et vous dire: « Il faut trouver du travail » comme si vous n’y aviez jamais songé shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2.

Les refus arrivent à nouveau, et, même si beaucoup ne sont pas des surprises, ça fait toujours mal sorry___nano14_by_mirz123-d5l27l7. C’est le retour des amères déceptions et une fois de plus je me demande si je vais trouver les 8 mois de travail nécessaires pour valider ce diplôme (c’est d’autant plus rageant que ce diplôme est nécessaire pour pouvoir s’inscrire sur d’autres) e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8d.

waiting-for-godot-photo-6
J’attends Godot

Partout on demande des techniciens et je suis laissée sur le carreau: pas assez diplômée d’un côté (niveau bac), trop de l’autre (bac+3) c2_14_clueless_by_cassidypeterson-d60ylnb. Et je regarde les annonces me proposant 3 malheureuses heures de travail par semaine pour 260€/mois. S’enfonce un peu plus dans la précarité et lire les conseils des autres « c’est pas si mal en attendant mieux. ». Sauf que mieux n’arrive jamais. C’est sans doute Godot. Alors je me retrouve dans la situation de Vladimir et Estragon dispaointed. J’attends. J’attends avec mon bout de ficelle et personne ne vient me tirer sur les jambes.

Non, à la place c’est des gens qui viennent s’asseoir à côté de moi. Ce n’est pas vraiment des bras tendus, mais un petit réconfort cookie_for_you_by_mirz123-d37gxvk. Des petits mots, des paroles, une sortie au parc, un message sur le téléphone, quelques phrases sur un forum sad_hug___updated_by_mirz123-d2byd6u. Généralement ce sont ceux qui comprennent parce qu’ils le vivent. Ils ne tendent pas les bras parce qu’ils n’ont rien non plus. Mais c’est dans ce dénuement qu’ils viennent et m’apportent peut-être plus que n’importe quel donneur de conseils à la con sur le travail.

Ce sont ceux qui n’ont rien qui donnent le plus justement parce qu’ils voient plus loin que ce étiquette du travail. Ils voient l’individu, la souffrance, et ils n’ont pas la solution parce que personne ne l’a cette solution (non les fastfood ne sont pas des solutions et n’offrent pas des emplois à temps plein, merci bien) mais ils ont cette humanité que plus personne ne semblait avoir.give_cupcake___nano26_by_mirz123-d5msqnn

Alors juste cette fois, je leur dis merci qu’ils soient des pseudos sur le net ou des amis de longue date, je les remercie d’être là tout le temps quand ça va mais aussi quand ça ne va pas.hugpileplz