Les cafouillages de sa vie à elle

« Ah autrement dit elle préfère s’imaginer une relation avec quelqu’un d’absent que de créer des liens avec ceux qui sont présents ?
– Non, ou peut-être au contraire elle se met en quatre pour arranger les cafouillages de la vie des autres.
– Et elle ? Les cafouillages de la sienne de vie, qui va s’en occuper ? »
Amélie Poulain à M. Dufayel

J’entame ma dernière semaine d’arrêt sickies_by_mirz123-d4qalip. J’ai craqué. Que dire de tout ça ? Rien. Au final il n’y a rien à dire shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2. Normalement tout va se terminer par une rupture conventionnelle. Chacun reprendra sa liberté : l’entreprise et moi. Je partirai sans regrets  si ce n’est l’impression d’avoir raté quelque partrun_away_emote_by_mirz123-d3gy2bu.

J’ai passé une partie de mon temps prostrée dans mon lit à regarder Doctor Who dr__who_and_tardis_by_mirz123en buvant des infusions pour faire passer le xanax parce que l’évocation seule de certaines personnes du boulot me fait angoisser narrow_eyes___nanoemo14_day_4_by_mirz123-d858hlr.

Et puis je suis remontée doucement en selle discouraged___nanoemo14_day_by_mirz123-d85cnim. Parce que j’ai touché le fond (et que je n’avais plus d’épisodes de Doctor Who, et j’avais faim…). Je suis donc allée faire les courses et j’en ai profité pour acheter des cartes postales parce que c’est mon arme secrète. writing_emote_by_mirz123-d3ecsxzJ’ai rédigé mes missives et je les ai postées. J’ai déjà eu la preuve qu’une carte peut changer un quotidien qui est parfois très lourd.mail_4_you_emote_by_mirz123-d38ugjf Comme si ma guérison devait passer par celles des autres.

Le lendemain je suis partie à Cultura. Un auteur dédicaçait des livres. On a discuté. Je lui ai acheté. Je trouvais ça amusant. Je l’ai lu dans la foulée parce qu’il voulait un avis writing_by_mirz123-d4nnlfu. Et j’ai acheté un autre livre : Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part terminé également en quelques heures. Moi qui ne lisais plus…

Si le premier livre était un roman classique, le second c’est trouvé être bien plus en phase avec mes tourments sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju. Il énonçait comme vérité ce que je refusais de voir sur mes relations avec les hommes même si j’en avais déjà entrevu une partie pendant ma convalescence. Ce besoin de se sentir aimée et l’histoire impossible.week_19_36__52_week_emotes_by_mirz123-d49mlok Cette histoire qu’on aurait voulu réécrire pour avoir son « Heureux pour toujours » et qui nous fait du mal parce qu’on se quitte et on se manque… atrocement… Le vide qu’on comble comme on peut ailleurs : en se noyant dans les projets, en cherchant du réconfort avec d’autres…

22554429_1499744616786669_447192767_n
Elle est différente…

Alors oui je crois que je suis comme cette fille sur le tableau de Renoir. Je suis là avec mon verre, au milieu de cette foule de gens qui parlent hitmsgplz_by_n3kozuki-d4ayspq. Certains parlent de moi en termes peu élogieux et je m’en fou. Que je sois la s***** ou autre ça ne m’atteins plus. (Messieurs ce qui est tolérable pour vous doit l’être aussi pour moi. Si je suis capable de faire votre boulot, je suis aussi capable d’avoir vos émotions ou envies, et même de porter vos couilles mieux que vous et tant pis si ça vous émascule double_stinkeye_by_dully101-d60zdwb). Certains parlent d’autres choses, sans doute de boulot parce qu’il semble que ce soit socialement acceptable. Et moi je suis là. Je suis là sans y être et je pense à quelqu’un d’absent alors que je pourrai aller échanger avec les autres (avec ma timidité maladive tu parles remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064). Je pourrais aller faire connaissance mais j’écoute les conversations. Je suis la fille à qui on parle de ses problèmes et qui va tenter de mettre un sourire sur le visage de l’autre en cachant qu’elle est ravagée de l’intérieur.

Au fond je fini par me demander si je n’essaye pas de régler les problèmes des autres pour ne pas avoir à m’occuper des miens ?depressed_emote_by_petra1999-d7c7gaz

Publicités

Des bas, des hauts…

… il y en a partout…

21126105_1462331313859875_406894846456889344_n
Facile à dire

Me revoilà avec le blues sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju. Rien ne va overwhelmed___nanoemo14_day_1_by_mirz123-d851n4y. Pour le logement on me réclame encore de l’argent que je n’ai pas (la blague quand on sait que j’arrive d’ailleurs et que je n’ai eu qu’un demi-emploi) omg_look_at_that_by_czar_the_dragon-d38y6fs. Et au travail, alors que je pensais que ça allait mieux, je m’aperçois que non: je ne vais pas assez vite, je ne prends pas d’initiatives… Et je me plante parfois quand on me fait aller trop vite shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2 (du coup faut que j’aille encore plus vite et sans me planter… Cherchez le soucis…). Alors j’angoisse cutie_scared_by_mirz123-d6m8klk. J’angoisse parce que les soucis se cumulent… e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8dQu’ils soient pro ou perso… Des fantômes remontent aussi et j’ai peur de mes fantômes… Ils n’ont rien de Casper.

20689034_2030426216983690_4840287924794687488_n
C’est plus de ce genre là…

Mais il faut continuer à avancer non? Pleurer recroquevillée dans son lit n’apporte rien de bon non plus week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc (mais sous la couette on se sent à l’abri… Pas de clown diabolique, pas de ballons rouges, pas de cœur qui bat trop fort parce qu’on a peur de tout…).

Ce matin (avant 10h30) j’étais bien… give_cupcake___nano26_by_mirz123-d5msqnnCe matin on m’a dit « à bientôt », j’ai répondu que ça ne serait peut-être pas moi. On m’a rétorqué: « mais tu viendras nous voir en dehors du travail. ». C’était gentil. C’était gratuit.

Comme chantait Brassens: « Ce n’était rien qu’un peu de miel, mais il m’avait chauffé le corps, et dans mon âme il brûle encore, à la manière d’un grand soleil » _youaremysunshine__by_MusicalFire

Des fois je me sens cruche et pas adroite, mais j’apprécie quand même ces moments là où personne ne promet rien et où c’est juste de la gentillesse i__m_sorry_you_were_sad____by_mirz123-d4r5gux. Des gens qui réchauffent le cœur parce qu’ils sont adorables. Merci à eux. (Et je remercie mes amies de m’écouter m’épancher et vider mon sac au téléphone ou sur le web).

 

Lost in translation

Hier j’ai perdu un de mes chats… week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc Vraiment j’ai cru que je ne la retrouverai jamais et qu’il était dehors alors que cette enflure mon chat préféré était juste couché derrière les dvds et devait dormir du sommeil du juste après avoir fait 6h de route…impatient_by_mirz123-d4dh7a5

Pendant que je courais partout à le chercher j’ai réalisé qu’ici je ne serai jamais bien discouraged___nanoemo14_day_by_mirz123-d85cnim. Parce que si j’avais quitté l’appartement avant le drame c’était pour essayer de trouver un endroit où monter à cheval et j’ai déchanté dispaointed. Pas possible. C’est impossible. Pour moi c’est important d’avoir ma bulle d’oxygène, mon monde à moi, un endroit où je puisse me ressourcer mais visiblement ici c’est pas possible.e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8d

13819707_1205424592822410_436258402_n
A la recherche d’une place pour moi…

Et comme si mon corps ne voulait pas y mettre du sien il m’a déjà envoyée visiter le système médical du coin sickies_by_mirz123-d4qalip. Prise de sang, piqûre, et examens… Comme si le corps voulait dire stop à ce que la tête lui impose. Il faut dire que je n’ai pas eu beaucoup de temps pour moi depuis que j’ai quitté mon autre job.

Et pourtant j’ai déjà pris ma décision pour ce boulot je crois… CDI ou pas, si je tiens la durée du contrat ils ne me verront pas plus longtemps. Je suis presque à demander des antidépresseurs au docteur parce que ça ne va pas. Je m’effondre pour tout. Tumble_by_Zareste

En plus que dire de l’ambiance au travail qui n’arrange rien… shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2

Et je vois quoi? Qu’un ouvrier agricole (mon ancien boulot en gros) gagne plus que moi pour un boulot bien plus agréable où je faisais de gros horaires mais ça ne me gênait pas…feeling_blue_by_mirz123-d4mcyjm

Je n’aurai jamais du descendre de mon tracteur, là haut au moins j’étais heureuse…tractor

Il était une fois, une parenthèse emploi

On dit souvent qu’il suffit d’un entretien pour décrocher un travail. Effectivement. Depuis ce début d’année, je n’ai passé qu’un entretien mais l’essai est transformé puisque je dois signer un CDD à temps partiel la semaine prochaine. Comme quoi… les entretiens sont pas vraiment mon principal soucis dans ma recherche d’emploi.

C'est MOI qui ai le poste!
C’est MOI qui ai le poste!

Bref, voilà c’est chouette, c’est un pied dans le monde du travail. Enfin! victory___nanoemo14_day_9_by_mirz123-d85ueie L’ironie veut, qu’en plus, ce soit un an jour pour jour après mon embauche dans le call-center.remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064

J’ai également pu voir que, à peine le téléphone raccroché, la nouvelle se répandait déjà comme une traînée de poudre dans mon entourage proche. Du coup j’ai eu droit à un lot de réflexions parfois franchement affligeantes courage___nanoemo14_day_16_by_mirz123-d86l33n.

Pour toi lecteur, je te fais un petit point:

  • « Ça te fera du bien de reprendre un rythme de travail !!! »  Avouez qu’elle est chouette celle là. En gros, quand tu es chômeur, tu vis dans un rythme décalé? Perso je me lève comme mes amis qui bossent et je fais ma journée pareil, le travail en moins, mais bon je passe pas ma vie à siester ou à compter les minutes devant une émission de TV…
  • « Ah! Tu vas pouvoir envisager une formation là-dedans alors! ça recrute! » Du fait que j’ai décroché le poste sans avoir le diplôme c’est que ça doit recruter à fond, doit y avoir une pénurie là dedans, sinon ils m’auraient pas prise… Manque de chance, c’est un secteur ultra bouché et je dois sans doute mon poste à ma flexibilité horaire et au fait de ne pas avoir d’enfants.
  • « La personne que tu remplaces reviendra peut-être jamais. »  C’est un congé maternité. Je ne lui souhaite pas de ne pas pouvoir revenir.

Moi les seules choses auxquelles je pense :

  • BYE BYE POLE EMPLOI pendant quatre mois!
  • J’AI UN TIT BOULOT!!! et rien que ça, ça devrait être une fête!

cheerplz