Trois semaines

Trois semaines… ça fait déjà trois semaines que mon contrat a commencé et je commence à m’habituer à ma petite routine happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer.

Je ne vais pas au travail la peur au ventre et je ne rentre pas en pleurs le soir. C’est déjà positif warming_up_by_mirz123-d4exk2y.

19148147_1459749660728486_2430372149987377152_n
Apprécier les choses qu’on aime

Je prends mes marques et j’essaye d’être efficace comme je peux tout en essayant d’être de bonne composition. C’est physique, c’est épuisant, mais c’est très agréable de savoir qu’on va passer une journée avec les vaches même si c’est terriblement injuste parfoisweek_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc

Tous les jours j’apprends. Parfois j’ai envie de pleurer, parfois je jure, mais jamais je ne me demande ce que je suis venue faire dans cette galère positivity_is_a_must_by_eyesofblack-d3r835z. J’aime mon travail même s’il est difficile, même s’il n’est pas toujours facile, même si c’est différent de ce que je faisais avant et de ce à quoi j’aspire. Je suis bien au point que je suis complètement perdue de savoir que j’ai mon dimanche de libre shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2.

Peut-être que je l’aurai plus savouré si j’avais pu avoir mon chez-moi plutôt que d’être encore chez les autres. C’est fort possible mais bientôt je serai bien, j’espère. Et c’est le principal. En tout cas je n’ai aucun regret sur ma décision de quitter mon autre poste et cette autre région. Mon cœur à moi il est dans ma Grande Région cupid_emote_by_mirz123-d39iyhb.

 

Publicités

Et mon poing?!

« Faut passer par là malheureusement ça passera vite allez ça va aller »

J’ai toujours trouvé assez incroyable cette incapacité qu’ont les gens à ne pas pouvoir te parler d’autre chose que du boulot. YK42B_Pulse_Rifle_by_Oktanas

J’ai voulu prendre des nouvelles d’une amie qui a eu un gros accident et elle m’a demandé si j’avais des nouvelles dans ma recherche d’emploi scratch_head_by_mirz123-d4hndrt.

Oui j’ai des nouvelles, évidemment. J’ai un contrat. Un contrat pas facile, avec des horaires décalés et coupés dans la journée, du travail le week-end, mais j’ai un contrat impatient_by_mirz123-d4dh7a5.

« Ah mais c’est génial tu vois tu commences par quelque chose de positif! »

Non c’est pas positif, c’est quasiment pareil que mon contrat d’avant. Le positif ça aurait été d’avoir l’autre contrat mais pas de nouvelles donc je me contente de ce que j’ai même si ça veut dire que je bosse 7 jours/7 avec des coupures la journée pour faire le quota.

11408352_753286591458880_1453247980_n
Tes réflexions à la con…

Mais évidemment j’ai eu droit à la phrase d’intro de cet article: « Faut passer par là malheureusement ça passera vite allez ça va aller ». Typiquement le genre de réflexions qui me donnent envie de frapper.not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c Non on ne devrait pas avoir à en passer par là. Je ne parle même pas du « ça passera vite ». La blague.

Je sature. Je suis fatiguée discouraged___nanoemo14_day_by_mirz123-d85cnim. Fatiguée de voir que mes anciens patrons sont incapables de tenir leur parole et de m’envoyer les papiers de fin de contrat, fatiguée de devoir payer des loyers en double parce que je change de région, fatiguée de ne pas savoir si je vais avoir droit ou pas à un préavis réduit.dispaointed Je suis FATIGUÉE d’être continuellement dans la m*rde financièrement parlant. Je suis FATIGUÉE de voir que j’avais plus d’argent de disponible au RSA qu’en bossant sur des horaires de fou. FATIGUÉE aussi de ne pas pouvoir mettre de côté pour mon projet…lips_sealed_by_mirz123-d4129bs

Fatiguée tout simplement comme dans la chanson de Renaud… Fatiguée d’espérer, fatiguée de croire que ce soit professionnellement ou personnellement. Je suis juste fatiguée…dark_cloud_by_mirz123-d4vjcge

Tuer son chien…

« Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. »

C’est un peu l’expression qui correspond à ce que j’ai eu l’impression de vivre hier. La négation de la souffrance dans toute sa splendeur shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2. « Tu es ici pour bosser », « tu te débrouilles », « ça fait trois semaines, tu devrais déjà être efficace. » « Mains dans les poches… » « Pas assez réactive », « t’as fait des conneries ».

Bref j’ai eu l’impression que ce qui devait être un moyen de gérer mon mal être s’est trouvé devenir mon exécution en règleTumble_by_Zareste. L’avantage c’est que j’étais assez crevée pour vivre ça de très loin mais maintenant ça remonte un peu. Je ne suis pas efficace (mais ma période d’essai est terminée et je suis toujours là scratch_head_by_mirz123-d4hndrt). En trois semaines je ne suis pas capable d’assurer un gros rythme alors qu’eux ils y arrivaient. Bah moi en trois semaines je peux apprendre une langue vivante et avoir une conversation de base alors qu’eux bah je ne suis pas sûre de ça snooty___nano6_by_mirz123-d5kas9h.

11808488_1107195615974995_884538340_n
Résumé de ma vie en ce moment…

Mais non, je n’ai droit qu’au stress et aux reproches week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc. C’est étrange plus j’y pense et plus ça ressemble à du harcèlement en fait… C’est « moi j’y arrivais déjà. », « Moi je pense que tu n’en es pas capable. », « On a déjà du manier tout l’emploi du temps exprès pour toi parce que tu n’y arrives pas… », « Je vais te faire un truc difficile pour savoir si on te garde. ». Et ça gêne personne sulking_by_mirz123-d3i7tfw. Non ça gêne personne qu’on me traite comme une sous merde alors que je venais parce qu’il y a 4 jours j’étais presque à appeler la prévention suicide de la MSA, j’avais noté le numéro au cas où parce que je vivais mal ce stress et cette pression sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy. Qu’on me reproche aussi d’avoir le mal du pays alors qu’ici je ne connais personne en dehors des adhérents de la boite, que je suis loin de mon univers, et que je vis mal tout ça au point que j’ai des agriculteurs qui commencent à faire dans le social avec moi… Tellement normal. Comprendre qu’on est tous différents et que l’on ne fonctionne pas sur le même schéma c’est pourtant pas si compliqué non?!scratch_head_by_mirz123-d4hndrt

Je manque de caractère ? Malheureusement mon caractère c’est un peu ce qui me perd parce qu’il est caché. J’en ai et je l’ai prouvé avec ce diplôme. Mais encore pire… J’ai un réseau qui bosse pour moi et m’aider à retrouver du boulot et j’espère que c’est cette piste qui fonctionnera le plus rapidement pour sortir de cet enfer la tête haute.

Cependant je retiens bien une chose, le jour où je serai installée, je fuirai les techniciens comme la peste.

 

Tenir bon

C’est un peu les deux mots qui devront rythmer les prochains mois si je finis la période d’essaifaith_by_mirz123-d4ph7me. Tenir bon pour le diplôme, tenir bon pour l’installation. Et tenir bon parce que je bosse quand même dans une entreprise qui peut m’apporter énormément d’un point de vue technique et ça c’est franchement pas négligeable writing_emote_by_mirz123-d3ecsxz.

12276717_897670676995372_1266048084_n
Voilà, il faut sourire…

Six mois c’est long et court à la foisschool_calendar_button_by_mirz123-d3fzca2. Long parce qu’ici au final je ne connais personne et je ne vis que pour mon boulot même si je rencontre des gens au travail ça s’arrête souvent là et on vit vraiment pour ça overwhelmed___nanoemo14_day_1_by_mirz123-d851n4y. D’un côté j’avais besoin de couper net avec ma vie d’avant et c’est pour ça aussi que j’étais mobile géographiquement et c’est un défi maintenant.

Parce qu’il faut que j’ai ce diplôme, parce que je dois me prouver que je suis capable de garder un emploi à temps plein, parce que je dois essayer aussi d’avancer dans ma vie. Peut-être que j’ai un « vrai » travail du coup…impatient_by_mirz123-d4dh7a5 Un travail dans un domaine qui est lié à celui que j’apprécie et qui n’est pas forcément toujours facile (voir pas du tout mais c’est le début, faut tempérer…) voir qui me fait carrément douter de moi et pourtant quand je discute avec des systèmes plaines je suis au taquet, je suis douée pour ce que je fais.warming_up_by_mirz123-d4exk2y Douée comme ouvrière agricole dans la production de lait et on m’a déjà demandé de faire des remplacements ici aussi mais sans doute peu probable compte tenu des horaires et des obligations légales sur le temps de travail mais c’est flatteur, ça prouve aussi qu’on embauche les filles sur les exploitations. happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer Bref…

Il faut que je m’intègre, que je fasse partie de l’équipe et que j’apprenne à fonctionner parce que c’est important ce diplôme pour moi. C’est encore six mois de sacrifices mais la carotte au bout est trop belle. lighter_emote_by_mirz123-d4gs53yIl faut y croire parce que je n’ai rien d’autre.

Hors du temps

Déjà presque une semaine de remplacement à la ferme et j’ai commencé à prendre mes marques dans la vie de tous les jours (car je dors chez mes employeurs) et sur les machines tractor.

Déjà une semaine que je ne compte plus les heures. Je sais qu’à 7h je suis debout, à 7h30 j’ai avalé de quoi tenir jusqu’à midi waiting_for_the_pot___13_nanoemo__4_by_mirz123-d6t00r8 et je m’enfonce dans la routine de la vie sur l’exploitationpet_cow_by_moraela. Il y a toujours quelque chose à faire et j’ai rarement le temps de répondre au téléphone même si je le consulte de temps en temps, souvent quand je change de tâche et encore. Ici il y a toujours quelque chose à faire et tout est rythmé par les traites des vaches, première chose que l’on fait le matin, dernière que l’on fait le soir.

17793402_10155556440686874_1081308797_n

J’aime.swoon_by_mirz123-d4v35ud J’aime je n’ai pas l’impression d’être au travail et pourtant je suis fatiguée physiquement par les journées mais même en pause je cherche des choses à faire, à avancer. Il faut débroussailler, ranger les fourrages, faucher, … Et vivre sur place empêche de couper avec le boulot sleep_by_mirz123-d7d3y5t. J’aime parce que je ne suis au courant de rien. L’actualité je l’entend vaguement le matin quand je comate devant le café, parfois à midi, et c’est terminé. Ici on vit au rythme des vaches et des activités des champs. On ne consulte pas les journaux mais les sites de météo. On s’inquiète quand les nuages sont menaçants mais on rit aussi quand on va aider les voisins. C’est une vraie parenthèse hors du temps et c’est très agréable de pas être constamment pollués par les infos reading_by_pjuk-d4as71e.

Au final, quand je vois les actualités et que je rattrape mon retard (entre 22h30 et 23h le soir en général, et encore, en lisant en diagonal l’édito du Monde), je suis bien contente de vivre là même si la ferme ce n’est pas tout rose.

J’ai aussi la possibilité de comparer ce que je vis avec les jobs des filles de l’exploitant et j’avoue que, pour rien au monde, je ne retournerai dans le « civilisé »pouty_lip_emote_by_mirz123-d4yren1. Comme je l’ai dit à un autre qui vient prêter main forte de temps en temps et qui trouvait qu’une fille n’avait pas sa place là: « Ici je suis à ma place. » whistling_by_mirz123-d38rkkk.

Je terminerai sur ces notes:

C’est déjà l’aube sur ta cambrousse
T’enfile tes bottes, ta salopette
Le petit-dej’ est pris sur le pouce
C’est ta routine sept jours sur sept
On peut pas dire que t’es à la bourre
Toi tu connais pas le horaires
Gauvain Sers – Sur ton tracteur

Quand le Salut vient d’ailleurs

Lundi après-midi le téléphone a sonné, j’ai cru que c’était pour le poste de mes maîtres de stage mais non, il s’agissait d’une coopérative à laquelle j’avais écrit la semaine d’avant (à l’autre bout de la France comme d’habitude) en réponse à une annonce sur Pôle Emploi qui voulait faire un entretien avec moi au téléphone week_2_19___52_week_emotes_by_mirz123-d3h6asn.

L’entretien c’était fort bien déroulé remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064. Peut-être même tellement bien que j’avais du mal à y croire et j’avais l’impression d’avoir raté un indice de refus oh_my____twitch__by_lead_exile-d392wqn, c’est pour ça d’ailleurs que je n’en ai pas parlé ici: quand on se met à espérer, on garde ça pour soi car la chute n’est que plus rude, j’en ai, tellement de fois, fait l’amère expérience Tumble_by_Zareste.

Sur ce blog vous avez vu que j’étais souvent allée de désillusions en désillusions sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju, et que tout le chemin que j’ai fait a été payé à grands coups de détermination dans les épreuves alors je suppose que vous comprenez également.

13672528_10209950289142658_337567908_n
Tellement, tellement contente!

Bref, aujourd’hui ils m’ont rappelée pour me dire que ma candidature était retenue et qu’ils envoyaient les papiers dès le retour de vacances de la directrice RH pour faire le contrat hooray. Voilà, je change de région pour me perdre en montagne pendant au moins 6 mois de CDD qui pourront se transformer en CDI (croisons les doigts). La validation de mon diplôme se rapproche, le potentiel BTSA PA aussi 7ec9fa622982d1bba638cdcdee0461db-d67zt4h.

Maintenant je souffle. Qu’on m’appelle ou non pour l’autre poste, j’ai déjà 6 mois de temps plein acquis pour mon diplôme et je vais travailler dans ce que j’aime: ma salle de traite, et mes vaches.pet_cow_by_moraela

L’air de rien pour moi c’est une sacré victoire sur Pôle Emploi whistling_by_mirz123-d38rkkk.

Gérer ma jalousie

Aujourd’hui sur Facebook, une fille, que j’ai rencontré en écrivant un article pour un magazine où je fais la pige et qui est devenue une bonne copine, m’a demandé mes disponibilité les week-ends de cette fin d’année pour qu’on se voit entre son retour en France et son départ pour l’étranger Taco_Dance_by_Mirz123.

Au début, je pensais qu’elle me parlait d’un contrat « au-pair » qu’elle devait effectuer en Belgique l’année prochaine. Sauf qu’en creusant un peu (vraiment pas beaucoup) il s’est avérée que non. Elle était en stage en Angleterre et vient de signer un contrat pour bosser là-bas. Un vrai contrat sheep_la_by_akrasiel-d3k8ago.

Evidemment je l’ai félicitée. C’est normal, je suis contente pour elle, c’est mon amie. Oui, je suis contente.

Oui sauf que…

Oui JALOUSE!

Je suis jalouse. Moi aussi j’aurai voulu pouvoir avoir son parcours mais je n’ai pas eu la bonne famille, pas les mêmes chances. Alors je suis d’autant plus jalouse qu’elle a globalement fait le même parcours que moi (sauf le bac pro mais la suite à la fac était la même) sauf que, voyant que ça ne débouchait sur rien, sa mère a pris les choses en main et lui a donné la possibilité d’aller dans la direction qu’elle voulait, dans quelque chose qu’elle aime et pour lequel elle est douée. Elle a eut les moyens de se perfectionner et maintenant elle a les offres qu’elle mérite happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer.

Evidemment j’irai la voir, et je lui souhaiterai le meilleur, parce que je lui souhaite vraiment de continuer sur cette voie et de ne jamais avoir à connaître les méandres du Pôle Emploi, les galères de la CAF, et les joies des contrats sans avenir.

Grosse remise en question de mon côté suite à ça. Trop de mauvais choix? Pas assez de soutien? On peut pas redémarrer sa vie en mode sans échec? faith_by_mirz123-d4ph7me

Oui, aujourd’hui je déprime, encore depressed_emote_by_petra1999-d7c7gaz.

Incapable

C’est le mot qui revient le plus quand on parle d’emplois à la maison.

Depuis que je sais que j’ai réussi l’écrit du concours et que je refuse d’aller passer les trois épreuves restantes, parce que je ne pense pas pouvoir trouver ma place là-bas; ma mère n’arrête pas.

Je suis donc une incapable

week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc

  • INCAPABLE d’avoir un travail
  • INCAPABLE de résister à la moindre pression
  • INCAPABLE de m’en sortir
  • INCAPABLE de lui répondre pour lui dire ce que je vais faire

INCAPABLE INCAPABLE INCAPABLE INCAPABLE INCAPABLE INCAPABLE INCAPABLE INCAPABLE

Le mot résonne en boucle dans ma tête depuis ce matin. Je suis INCAPABLE. Je ne peux pas répondre à sa question: « Mais dis moi ce que tu vas faire! »

Je ne sais pas ce que je peux faire. Je ne sais pas ce que je veux faire. Mais je refuse d’avoir à continuer dans un chemin qui n’est pas pour moi. Ce concours était une erreur depuis le début, et je suis déçue d’avoir eu les écrits. Déçue, oui. Parce que c’est un métier qui ne me convient pas. Un milieu qui ne me plaît pas. Et je ne peux pas travailler comme ça (sinon je serai restée dans le centre d’appels).

Alors oui, je suis sans doute une INCAPABLE.

Une incapable qui a eu son Bac général avec mention (parce qu’on lui avait dit de le faire), une incapable qui a une Licence à la fac (parce que c’était la voie royale pour ne pas être au chômage), une incapable qui a un cv qui ne ressemble à rien tellement elle a enchaîné les petits boulots « provisoires », une incapable a qui ont dit qu’elle se trouve des excuses pour ne pas avancer alors qu’on ne sait pas qu’elle a un prêt étudiant à rembourser, une incapable qui se bat avec Pôle Emploi pour avoir accès à des formations.

La Dépression face à mes derniers remparts…

Une incapable que le moindre coup du sort replonge en pleine dépression, chaque fois plus profondément et qui finit par se dire que ça ne sert pas à grand chose de garder la tête hors de l’eau.

Sur chaque vie, on devrait avoir un bouton RESET.

T’as trouvé la planque

« Ah non mais toi là, avec ton taff, t’as trouvé la planque! » Sherlock_Holmes_emote_by_Mirz123

ça c’est la réflexion que j’ai eu hier, de la part d’amis (et des gens gentils, pas ceux qui te disent que tes rêves c’est de la merde) qui pensaient me faire un compliment (ou une remarque gentille).

giphysh
Le « travail » me rend un peu dingue aussi Jack…

Pourquoi la planque? Parce que je bosse à temps partiel, trois heures dans la journée et que mon patron me paye pareil peu importe le nombre d’heures que je fais réellement dans le mois (et vu qu’il est assez souvent absent et que dans ce cas je viens un peu comme il veut pour répondre au téléphone bah c’est vrai que ça fait un payé à rien faire).

C’est vrai que, vu de loin, ça peut paraître sympa, sauf que… sauf que bah niveau épanouissement au travail c’est un peu proche du 0 absolu _melancholy__by_mirz123-d2zprjj. Et puis surtout, j’ai un patron qui est sympa (dans l’ensemble j’ai des remarques mais je viens pas trop la boule au ventre et j’ai pas de chiffres à faire), mais qui pense à trop de choses (on va dire ça comme ça) et que je dois relancer constamment sur tout parce que c’est moi qui me fait taper dessus par les clients qui attendent les réponses (là par exemple j’attends des réponses depuis dix jours, ça devient un peu urgent et lui dire que c’est moi le soucis).

Je vais pas me plaindre, j’ai un emploi. Oui. Et bientôt il se termine (happy_run_away___nano7_by_mirz123-d5knhle) et je ne sais pas non plu si je serai reconduite pour un mois ou pas. Histoire de bien me laisser dans l’attente et m’empêcher de postuler correctement à d’autres offres (même si c’est un peu le désert ces derniers temps).

Alors oui, c’est la planque. Oui, je donne pas l’impression de faire grand chose, mais c’est pas pour autant que c’est fun. Le seul côté fun, c’est que j’ai mes après-midi de libres.

Il n’y a pas de « planque ». Je continue de croire que le mieux c’est de faire un boulot qu’on aime cheerplzparce que sinon… planque ou pas, on s’ennuie et on finit par déprimer (et pourtant j’aime bien ce travail dans l’absolu).

Celle qui donnait des nouvelles

Vous vous disiez sans doute que j’avais disparue, croulant sous ma nouvelle vie sociale durement gagnée à la sueur de mon front en me levant tous les jours pour aller au boulot comme tout bon citoyen qui se respecte.
Bon y’a de ça (mais là je suis en vacances pour me remettre de mes trois jours d’adaptation) mais y’a aussi un peu d’autres trucs à faire à droite à gauche (comprendre la logique de la CAF par exemple).

Donc je vais vous résumer un peu tout ce qui c’est passé depuis que j’ai été embauchée.

les trois premiers jours
Moi, les trois premiers jours

Déjà, comme j’ai eu ma réponse avant un gros repas de famille, ça n’a pas raté, c’est ressorti entre les apéricubes et le planteur avec le: « Wow mais c’est génial! Maintenant que tu as un premier emploi, tu vas voir les autres vont suivre directement. » positivity_is_a_must_by_eyesofblack-d3r835z

Ah… Alors celle là j’avoue, elle est drôle. Parce qu’en fait, je crois que si tu suis mon blog, tu vois que c’est pas mon premier emploi, c’est mon quatrième (mais moi j’innove, à chaque fois un nouveau domaine!) et j’ai toujours eu des jolies périodes de chômage entre (et curieusement , j’ai presque toujours été embauchée en février…).

Donc, je riais doucement de la remarque jusqu’à ce que je reçoive un mail pour me demander de redonner des cours via internet pour préparer le bac de Français parce que c’est moi qu’on veut et personne d’autre (si tu connais le milieu du soutien scolaire, tu comprendswhistling_by_mirz123-d38rkkk ).

Ok, c’est pas vraiment un travail dans la mesure où je suis loinnnnnnnnnnn des 35h (et pour l’instant on cafouille à fond niveau logistique), c’est plus histoire de rendre service mais voilà ça m’a fait plaisir.

Je continue mon petit bonhomme de chemin, je reçois un coup de téléphone + un mail de Dolores de PE, qui me dit: « Bon on se voit pour faire le point sur votre formation tel jour telle heure. » (ce que j’aime avec elle c’est cette capacité à me forcer la main…). Je lui réponds donc que je suis embauchée pour quatre mois. Directement batterie de question: « c’est quoi? » « du secrétariat? Je vous mets une formation sur ça alors! » d9ba9003292ee54c1b40c7f989413d67-d4o5ol2 Et du coup elle a fait son compte rendu d’entretien toute seule en reprenant nos mails (je l’ai reçu en me disant: « ah tiens, j’ai eu un entretien avec elle? »).

Et du coup j’ai commencé à bosser, en binôme avec la collègue que je remplace. Un travail pour l’instant pas trop déplaisant même si un peu de stress à cause d’une absence du patron qui bouleversait les rdv. En gros pendant trois jours j’ai fait: ménage, classement, téléphone; mais avec des collègues et des clients sympas et rien que ça, ça fait du bien _youaremysunshine__by_MusicalFire (enfin faut pas déconner non plus j’irai pas en ville avec eux, le travail ne me sociabilise pas, j’avais déjà mes amis avant).

Mais le truc… le nuage noir dans mon ciel plein de nuages blancs mais un peu bleu quand même, c’est qu’on m’a proposé un autre boulot… en CDI… (oui alors là toi tu revois: « le travail appelle le travail » de ce début d’article), toujours à mi-temps. Sauf que… sauf que c’est le matin aussi et qu’il est impossible de cumuler les deux et, manque de chance, c’est la même famille donc impossible de quitter mon CDD et de les abandonner pour partir chez l’autre, on ne me prendrai pas.

Donc pour l’instant, je vis au jour le jour. Jusqu’en juin, j’ai un boulot, et ensuite, advienne que pourra. run_away_emote_by_mirz123-d3gy2bu