Quand le Salut vient d’ailleurs

Lundi après-midi le téléphone a sonné, j’ai cru que c’était pour le poste de mes maîtres de stage mais non, il s’agissait d’une coopérative à laquelle j’avais écrit la semaine d’avant (à l’autre bout de la France comme d’habitude) en réponse à une annonce sur Pôle Emploi qui voulait faire un entretien avec moi au téléphone week_2_19___52_week_emotes_by_mirz123-d3h6asn.

L’entretien c’était fort bien déroulé remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064. Peut-être même tellement bien que j’avais du mal à y croire et j’avais l’impression d’avoir raté un indice de refus oh_my____twitch__by_lead_exile-d392wqn, c’est pour ça d’ailleurs que je n’en ai pas parlé ici: quand on se met à espérer, on garde ça pour soi car la chute n’est que plus rude, j’en ai, tellement de fois, fait l’amère expérience Tumble_by_Zareste.

Sur ce blog vous avez vu que j’étais souvent allée de désillusions en désillusions sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju, et que tout le chemin que j’ai fait a été payé à grands coups de détermination dans les épreuves alors je suppose que vous comprenez également.

13672528_10209950289142658_337567908_n
Tellement, tellement contente!

Bref, aujourd’hui ils m’ont rappelée pour me dire que ma candidature était retenue et qu’ils envoyaient les papiers dès le retour de vacances de la directrice RH pour faire le contrat hooray. Voilà, je change de région pour me perdre en montagne pendant au moins 6 mois de CDD qui pourront se transformer en CDI (croisons les doigts). La validation de mon diplôme se rapproche, le potentiel BTSA PA aussi 7ec9fa622982d1bba638cdcdee0461db-d67zt4h.

Maintenant je souffle. Qu’on m’appelle ou non pour l’autre poste, j’ai déjà 6 mois de temps plein acquis pour mon diplôme et je vais travailler dans ce que j’aime: ma salle de traite, et mes vaches.pet_cow_by_moraela

L’air de rien pour moi c’est une sacré victoire sur Pôle Emploi whistling_by_mirz123-d38rkkk.

Publicités

Retour aux entretiens

En février, après ma première semaine de stage, j’avais postulé pour une grande coopérative agricole basée de l’autre côté de la Francewriting_stamp___nano5_by_mirz123-d5k5rbx. Ils m’avaient renvoyé un e-mail pour demander mes disponibilités et, je pensais, oubliée.

En juin, alors que j’étais en examen, ils m’ont rappelée pour me faire passer un entretien téléphonique dans la foulée (en freelance pour moi) et m’avait vaguement parlé du travail avant de me laisser sans autres nouvelles week_2_19___52_week_emotes_by_mirz123-d3h6asn.

Fin de semaine dernière ils m’ont appelée pour me proposer un entretien physique au siège social de leur boite, à l’autre bout de la France donc. Six heures de route aller, six heures retour donc obligation de partir sur deux jours et grosse fatigue _melancholy__by_mirz123-d2zprjj. D’autant plus que je n’ai pas eu un jour de repos depuis un moment (je cours partout). Evidemment rien n’est pris en charge par Pôle Emploi parce qu’officiellement je suis encore en formation. Et je dois répondre à des tests de personnalité en ligne (qui officiellement ne servent pas vraiment d’après eux). J’y vais quand même (je suis motivée happy_run_away___nano7_by_mirz123-d5knhle après tout ils semblent vraiment avoir besoin de moi pour me faire faire tout ce trajet) et je dors chez une amie (merci à elle d’ailleurs!).

15049605_10207402024710957_770638647_n
Je cours après le temps perdu

Le lendemain, entretien, j’arrive à l’heure. On me fait attendre. Longtemps. Très longtemps. Enfin on vient me chercher. Le recruteur n’est pas là, c’est donc une collègue et une nouvelle qui vont m’évaluer. Et là, la mascarade commence wut__by_gemdedude-d51o5aq.

On me reproche mon inexpérience (tu l’avais mon cv! Pourquoi m’avoir fait faire autant de route?!), mon diplôme qui n’est pas le BTS (« vous n’allez pas avoir le niveau de conseils d’un BTS… »). Je réponds mais j’ai l’impression qu’on n’écoute pas. Viens la présentation de l’entreprise et elle soupire (c’est tellement agréable cette impression de la faire chiersooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju). Je ne connais pas l’historique de l’entreprise, ni toute la gamme des produits vendus, ni même le prix de cette gamme. Elle me demande de comparer l’entreprise qui intervient sur notre exploitation à la leur Tumble_by_Zareste. Je ne les connais pas plus que ça, que faire? C’est agressif de bout en bout et on me renvoi toujours à mon inexpérience et un: « vous aimez bien les vaches ou c’est votre passion? ». Inutile. J’aurai peut-être du faire des selfies avec mes vaches pour lui montrer.pet_cow_by_moraela (elle me reprochera de ne pas connaitre plus que ça les races locales… Excusez moi j’habite à 700km, nous avons les nôtres et vous ne les connaissez pas non plus… Merci bien). D’autant qu’elle se permet de m’envoyer une autre de mes passions dans la figure comme incompatible avec le boulot car les horaires sont énormes: « 7h-20h tous les jours et travail le dimanche, vous n’aurez plus le temps pour ça. ». Je lui ai répondu que c’était donc une chance que je n’ai plus aucune vie, ça ne me changerait pas beaucoup whistling_by_mirz123-d38rkkk.

id-rather-hug-my-cow-than-listen-to-your-bullshit-704e2
J’aurai mieux fait de faire un câlin à ma vache plutôt que d’écouter votre merde…

Elle m’a ensuite reproché d’avoir accepté un petit contrat de remplacement cet été (mais eux ne m’avaient rien promis et ‘un tien vaut mieux que deux tu l’auras’…) thinking_hard_by_mirz123-d3i9rn0.

Et puis sont arrivés les tests de personnalités où elle a pointé mes défauts… Des défauts dont la plupart des gens m’avaient dit que c’était des qualités… Pas pour elle snooty___nano6_by_mirz123-d5kas9h. Pour elle cette réserve et cette réflexion que j’ai face aux situations nouvelles est idiote. Ce temps d’observation dont j’ai besoin également alors qu’il s’agit juste de bien faire le travail. Mais pour elle, les éleveurs semblent être des personnes qui ont besoin de leurs techniciens pour tout gérer car le technicien sait alors que l’éleveur non (d’ailleurs l’éleveur a souvent le même diplôme que moi et elle n’en a pas grande estime) remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064.

A la fin de l’entretien elle m’a dit que la prochaine session de formation aurait lieu pendant que je serai au remplacement yey_by_mirz123-d4gor7t. La suivante en octobre mais qu’elle n’aurait sans doute pas de place pour moi avant d’ajouter qu’en fait le seul point intéressant de ma candidature c’était ma mobilité . Elle m’a conseillée de passer mon BTS en formation adulte en me donnant le nom d’un centre. Au moment de me dire au revoir elle m’a rappelé que je devais faire un compte rendu de cet entretien avec une présentation de l’entreprise et de la formation à suivre pour dans deux joursscratch_head_by_mirz123-d4hndrt. Si j’avais su qu’il y avait une interro j’aurai pris des notes… Mais je crois qu’ils vont apprécier. Je déteste être prise pour une conne et encore plus être méprisée. Pour la petite info… Son centre de formation ne propose pas ou plus le BTS… hitmsgplz_by_n3kozuki-d4ayspq

Encore un entretien qui me confirme qu’on prend les éleveurs pour des pigeons… C’est bien beau d’avoir un BTS mais ceux qui vivent sur l’exploitation c’est les agriculteurs. Mon avantage sur les BTS c’est que je sais comment fonctionne une exploitation parce qu’on m’a formée à ça (oui le BP c’est pas un diplôme de neuneu en fait…). Mais au final mon conseil ne vaut rien parce que je n’ai pas le niveau (on sait faire des rations aussi mais je crois que nous en fait on est en mode « survie » et pas en mode technique cutie_silly___13_nanoemo__28_by_mirz123-d6w305k).

Le seul moment sympa dans cette entretien c’est quand elle m’a demandé ce que mon maître de stage dirait de moi . Je sais pas pourquoi ça m’a soulagée. J’ai juste vu son visage dans ma tête et j’ai souri27eda2a21e0e5fc09e71664a1e302783-d2wuj6i. Lui, il ne dirait rien de méchant sur moi parce qu’il sait. Et je sais également que les gens qu’il m’a permis de rencontrer pensent en ce sens sur moi. Et ça m’a fait du bien.

Je rêve toujours de pouvoir m’installer (trouver 8 mois de travail pour avoir ce diplôme et commencer enfin à voir plus loin…). tractor

 

L’entretien téléphonique Pôle Emploi

Il y a six jours j’ai reçu un document dans mon espace personnel m’informant que je devrai me tenir disponible pour un entretien téléphonique avec ma nouvelle conseillère Pôle Emploi – que je n’ai jamais vu en vrai pour le coup –  et que tout manquement à cet entretien entraînera les plaies d’Egypte, la famine dans le monde, et ma radiation OHGAWDNO__by_SmilingMuffin.

Du coup, à l’heure convenue, j’étais sur mon téléphone à attendre l’appel comme on attend le Messie. Et puis j’ai vu les minutes passer et l’angoisse du lapin et de la radiation se profiler devant moi (et avec moi ça prend tout de suite des proportions dingues et je me voyais déjà en train de faire un recommandé et un recours contre la radiation mais on va dire que PE m’a déjà fait son lot de coups fourrés).

Après vingt minutes d’attente (Pôle Emploi et la ponctualité) j’entends le téléphone sonner, mon cœur se serre cutie_scared_by_mirz123-d6m8klk. Je décroche pour avoir l’entretien le plus court de ma vie – 37 secondes – dont voici le contenu:

« Bonjour, vous êtes prolongée dans votre contrat? »
« Je sais pas. »
« Vous saurez quand? »
« Le 10 juin je pense. »
« Envoyez moi un mail. Je vous dérange pas plus longtemps au revoir. »

13285761_1034120490015753_1291742591_n
WTF?!

Et hop elle a raccroché sans qu’on aborde la formation que je veux faire (qui était quand même le point central de tous mes rendez-vous avec eux). J’ai juste eu l’impression qu’on se moquait un peu de moi là pour le coup (qui a dit pour changer?) lips_sealed_by_mirz123-d4129bs.

J’ai toujours su que PE c’était « Aide toi et le ciel t’aidera » mais à un moment, je commence sincèrement à ne plus comprendre ce que je dois faire parce qu’on me propose de me former mais on refuse mon choix (porteur en plus) et maintenant on m’appelle plus pour me fliquer que pour m’aider à avancer.

Et si mon contrat n’est pas prolongé (et ça finira par arriver), est-ce que j’aurai une convoc dans la foulée pour un nouvel atelier sur six mois?e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8d

Il était une fois, une parenthèse emploi

On dit souvent qu’il suffit d’un entretien pour décrocher un travail. Effectivement. Depuis ce début d’année, je n’ai passé qu’un entretien mais l’essai est transformé puisque je dois signer un CDD à temps partiel la semaine prochaine. Comme quoi… les entretiens sont pas vraiment mon principal soucis dans ma recherche d’emploi.

C'est MOI qui ai le poste!
C’est MOI qui ai le poste!

Bref, voilà c’est chouette, c’est un pied dans le monde du travail. Enfin! victory___nanoemo14_day_9_by_mirz123-d85ueie L’ironie veut, qu’en plus, ce soit un an jour pour jour après mon embauche dans le call-center.remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064

J’ai également pu voir que, à peine le téléphone raccroché, la nouvelle se répandait déjà comme une traînée de poudre dans mon entourage proche. Du coup j’ai eu droit à un lot de réflexions parfois franchement affligeantes courage___nanoemo14_day_16_by_mirz123-d86l33n.

Pour toi lecteur, je te fais un petit point:

  • « Ça te fera du bien de reprendre un rythme de travail !!! »  Avouez qu’elle est chouette celle là. En gros, quand tu es chômeur, tu vis dans un rythme décalé? Perso je me lève comme mes amis qui bossent et je fais ma journée pareil, le travail en moins, mais bon je passe pas ma vie à siester ou à compter les minutes devant une émission de TV…
  • « Ah! Tu vas pouvoir envisager une formation là-dedans alors! ça recrute! » Du fait que j’ai décroché le poste sans avoir le diplôme c’est que ça doit recruter à fond, doit y avoir une pénurie là dedans, sinon ils m’auraient pas prise… Manque de chance, c’est un secteur ultra bouché et je dois sans doute mon poste à ma flexibilité horaire et au fait de ne pas avoir d’enfants.
  • « La personne que tu remplaces reviendra peut-être jamais. »  C’est un congé maternité. Je ne lui souhaite pas de ne pas pouvoir revenir.

Moi les seules choses auxquelles je pense :

  • BYE BYE POLE EMPLOI pendant quatre mois!
  • J’AI UN TIT BOULOT!!! et rien que ça, ça devrait être une fête!

cheerplz

 

Réussir son entretien d’embauche par Pôle Emploi

Mon nouveau conseiller Pôle Emploi (soit le troisième) est LE champion du « je te case mon porte-feuille de chômeurs dans les ateliers, du coup depuis que je le connais (soit juillet 2015), j’ai déjà eu droit à « décider de se former », un rendez-vous avec la psychologue du travail (je t’en parlerai plus tard), et l’atelier « réussir son entretien d’embauche » car il estimait que depuis avril (la fin de mon dernier contrat comme esclave téléconseillère – ça aussi je t’en parlerai, j’ai eu trois entretiens d’embauche mais je n’ai pas décroché le job donc CQFD the soucy c’est moi).

 

randstad-antisemitisme
Atelier: apprendre à déjouer les questions pièges.

Me voilà donc toute contente à me rendre à une journée de perdue (car cette atelier dure au moins six très longues heures) chez un prestataire de service de Pôle Emploi. Nous sommes quatre, toutes des femmes. On se présente. Je constate que je suis la plus jeune et celle qui a quitté son emploi le plus récemment aussi.

L’animatrice de notre atelier s’offusque du comportement de Pôle Emploi envers nous: entre les formations avortées, les conseils qui ne servent à rien, et les « non mais oubliez votre projet, moi je vous vois dans tel branche. », elle commence franchement à se dire qu’on va faire bureau des pleurs et des doléances.

Pause clope (ou téléphone, ça dépend de votre préférence de dépendance – éventuellement vous pouvez combiner les deux). Au retour, elle nous distribue les sacro-saints livrets violets qui seront le fil conducteur de notre atelier. Avec les réponses à donner et celles à éviter lors d’un entretien d’embauche. On gratte, on prend des notes (les livrets doivent être conservés car ils seront susceptibles d’être demandés par nos conseillers pour prouver qu’on est bien venu – faudrait pas rater une radiation). Chacun son tour on doit expliquer comment on mènerait notre entretien.

Pause midi. A peine le temps de manger qu’on recommence mais cette fois on doit simuler l’entretien en argumentant nos qualités et nos défauts (exit ceux qui se tirent une balle dans le pied). Rien à me reprocher sur ça, en fonction du poste je transforme « mes défauts » en qualités; alors je partage avec mes compagnes d’infortune dont certaines sont au chômage depuis l’année de mon bac (!).

Et voilà la simulation de l’entretien. Je passe en dernière étant donné que les autres ont fini par s’appuyer sur mes réponses aux autres exercices. Aucun commentaire après mon passage sur un métier sélectionné un peu au hasard étant donné que j’ai un profil général (Licence générale). Peut-être un peu cassante quand les questions ne sont pas en lien avec l’entretien (mais je te demande à toi si tu es propriétaire ou locataire?! Combien d’enfants tu veux avoir?! Ou si tu comptes te syndiquer dans la prochaine décennie?!).

travail-collaboration-f
La Terre Promise?

A la fin: débriefing. Pour moi, d’après elle ce n’est « qu’une question de temps. » oui mais le temps est bien long au chômage. Elle me conseille de « bouger, changer de région car ici il n’y a pas d’avenir » oui mais avec quel argent? Partir à l’aventure et dormir dans des cartons c’est loin d’être la vie que j’avais envisagé (le côté bohème du punk à chien me va mal). Je décroche des entretiens mais pour si peu d’heures en CDD dans d’autres régions que je ne rentre pas dans mes frais (même pas pouvoir payer un logement).

Elle finit par me lancer le: « Avez-vous envisagé de changer de pays? L’Allemagne, ça ne vous tente pas? » Déjà je ne parle pas allemand et ensuite pour quoi faire? Dois-je aller gonfler le flot des migrants économiques (sans compter les réfugiés qui fuient les dictatures)? Est-on à ce point en manque de travail qu’on nous envoi à l’aventure vers une Terre Promise outre Rhin? wut__by_gemdedude-d51o5aq