Jacques a dit…

« Marche », Jacques a dit « Rêve », me fait tant marcher que j’en crève

Pas mal de choses à écrire ces derniers temps sur tout ce que je voudrai, ce que je souhaiterai… Weight_of_the_World_by_Mirz123 Mais les choses ne sont jamais ce qu’elles devraient être je crois.

Une semaine que j’ai commencé mon nouveau travail et je suis partagée: ce n’est absolument pas ce que je pensais sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju. Déjà le contrat avait changé entre l’entretien et la prise de poste, et les conditions sont folles… sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy Je suis un être humain, pas un surhomme et là j’avoue ne pas savoir où me placer. J’accepte les horaires les plus fous et les tâches les plus ingrates sans broncher et résultat je me retrouve seule dans des conditions très difficiles (hygiène, troupeau, force de travail), et je me demande si je vais tenir tant certaines choses sont contre ma définition de l’élevage. lips_sealed_by_mirz123-d4129bs

20859711_1770489486297917_8640882335878742016_n
Difficile de trouver un bout de ciel bleu

Hier je suis retournée voir mes maîtres de stage. J’ai hésité.discouraged___nanoemo14_day_by_mirz123-d85cnim J’ai hésité parce que j’en avais besoin mais j’avais peur de les revoir. Là-bas c’est la maison en quelque sorte. J’ai craqué.blush_emote_by_mirz123-d4ylzt5 J’ai dit que j’avais quitté l’autre poste, j’ai également parlé des conditions du nouveau. J’ai eu droit à : « moi je n’aurai jamais accepté ça » de la part d’un ouvrier et le patron a dit: « mais parfois on n’a pas le choix. ».  Et puis il a mis le doigt sur l’un des soucis… « tu as le mal du pays. ». Oui j’ai le mal de mon pays parce qu’avec cette formation j’ai tissé des liens et ils sont ici.

Je m’aperçois que j’accepte tout parce que je n’ai rien. J’ai envie d’avancer et je stagne. Peu importe le domaine. Le vide me fait peur alors je le comble de n’importe quelle manière et je souffre.e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8d Je souffre parce que je n’ai pas le temps. Je ne prends plus le temps. J’ai 1001 projets. Je dois avancer, coûte que coûte pour ne pas réfléchir. J’ai peur du vide.

Je suis fatiguée de marcher, fatiguer d’avancer, je veux m’arrêter sur le côté et me mettre en boule en pleurant parce que je n’en peux plus. La chance c’est pour les autres.

 

 

 

Publicités

Que dois-je faire?

Hier matin j’ai craqué week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc. C’était lattant vous me direz. Je n’ai pas craqué au boulot. Non, je crois que ça c’est bien passé même. Je crois… Je n’affirme plus rien sorry___nano14_by_mirz123-d5l27l7. J’ai craqué plus tard quand j’ai croisé un collègue. Normalement je fais semblant devant tout le monde. Je remonte le masque et hop, je vais bien… rainbow_emote___nanoemo14_day_3_by_mirz123-d854ivd Bien pour eux. Dedans je suis malade. Malade d’angoisses. Alors hier j’ai craqué devant le collègue et j’ai un peu vidé mon sac. sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy Je n’ai pas tout dit mais j’ai dit que certaines choses me pesaient. Il m’a dit que lui était là mais comme souvent je n’ose pas déranger sad_hug___updated_by_mirz123-d2byd6u. Je ne veux pas déranger. Il m’a également conseillé d’en parler avec la DRH mais après notre entrevue j’ai été isolée du monde: aucun réseau… Quand on sait que mon téléphone est mon seul accès au web, on imagine ce que j’ai vécu pendant 4h avant que ça revienne faiblement sooooo_tired_by_mirz123-d4r35ju. C’est là que ma DRH a appelé en fait. J’ai vidé mon sac et je crois qu’elle ne s’attendait pas à autant de souffrances contenues. Alors elle a dit qu’on verrait un autre jour avec le chef de mon secteur pour en parler. Chef qui n’a pas manqué de m’appeler après pour me faire part de sa surprise par rapport à tout ça. Oui mais qui irait se plaindre de ça… Moi j’intériorise impatient_by_mirz123-d4dh7a5. Les seuls messages que j’ai sont des reproches au point que j’angoisse de décrocher ou de consulter les mails week_4___2012_emote_journal_by_mirz123-d4o11eu. Il ne faut pas le prendre contre moi mais c’est moi qui suis en première ligne. Moi qui n’ai aucune vie. Et du coup on m’a proposé des solutions: mes week-ends, peut-être même plus longs (mais bon y’a du boulot hein, faut le faire quand même d’ailleurs je viens d’apprendre que l’on essaye de convaincre un collègue de m’en donner plus… et de toutes façons les trous seront comblés), de chercher une solution pour que je puisse continuer un peu ma passion, me laisser prendre le boulot qu’on me proposait (3 semaines après l’offre, je doute…) rainbows___unicorns_stamp_by_mirz123-d4swv8t. Et on me dit de m’affirmer, de foncer dans le tas, … Ce n’est pas moi, ce n’est pas mon caractère.

tumblr_mzxfhawieb1saxhrio1_400
Le xanax et moi…

Alors j’ai craqué. Je suis allée chez le docteur et je lui ai dit que je ne me sentais pas trop bien. Que j’étais un peu déprimée. Et j’ai raconté. Et il m’a dit que ce n’était pas un peu i_dont_think_so_by_mirz123-d38jddj. Mais avec la période d’essai un arrêt n’était pas envisageable parce que ne pas être payée c’était juste mourir. Alors, en attendant mieux, j’ai eu du Xanax. Et c’est merveilleux le Xanax. J’ai passé ma première nuit sans soucis. Dormi d’une traite et bien réveillée. Ce matin j’étais moins angoissée jusqu’à ce que je revienne du boulot. Evidemment, depuis plusieurs jours je tombe sur des gens qui vont biens mais ça ne remplace pas ma vie sociale et c’est ce que le docteur a dit: comment rencontrer des gens quand on fait mes horaires?

Et je culpabilise. Je culpabilise de laisser l’équipe si je m’arrête parce que clairement ils ne sont pas assez nombreux pour le boulot mais ne pas m’arrêter c’est me tuer. wk_9___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4svpdo

A la radio ce matin ils parlaient du burn out (coïncidence de fou…) en affirmant qu’on ne peut pas tous bosser sur n’importe quels horaires et je pense que c’est vrai. J’ai besoin de repos, j’ai besoin d’avoir mes nuits et là je ne les ai pas. Dormir la journée ne rattrape rien et me rend encore plus anxieuse. Cette peur constante de mal faire me bouffe. Et ces sacrifices… sickies_by_mirz123-d4qalip

Quand j’en parle à certaines personnes j’ai droit à: « mais tu as enfin trouvé un travail! C’est un peu de sacrifices mais pense à l’après! ». Oui mais c’est moi le sacrifice. C’est moi qui ait cette sale impression que le clown de ça est dans le coin de la pièce avec un ballon et son horrible sourire à me dire de venir flotter avec lui. Et c’est tellement tentant…

screen-shot-2017-08-29-at-1-12-45-pm
Tellement tentant…

 

And I’m feeling good

Que de joie et de bonheur dans ce titre non, ça change!remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064

Hier journée cata…OHGAWDNO__by_SmilingMuffin Tout ce qui pouvait mal tourner a mal tourné: il neigeait, j’étais dehors, pas moyen de sauver mes feuilles, j’ai fait comme j’ai pu pour sauver les choses mais ça sentait la cata et ça a été compliqué impatient_by_mirz123-d4dh7a5. Evidemment devant l’éleveur qui me regardait en désespoir de cause. Je l’imaginais déjà se dire qu’ils avaient envoyée la dernière des cruches, Pierre Richard en version fille-agricole. Bref hier j’étais encore dans le « je veux rentrer » sorry___nano14_by_mirz123-d5l27l7. Tellement de galère et de chaos. Les stylos qui gèlent, l’eau qui rend impossible d’écrire sur mes feuilles, pas de cartons pour le papier carbone. Et puis la voiture qui bip parce que l’essence ne va pas non plus alors que tu es au bout du monde… Au bout de ton monde…week_17___2012_emote_calendar_by_mirz123-d4y5loc Bref quand ça veut pas… D’autant que les horaires sont toujours compliqués et que je dors mal de peur de pas réussir à me lever. En bref rien ne semblait aller… Et je m’enfermais dans ma solitude et mon envie de rentrer chez moi… Dans mon système et de retrouver mon train train…tractor

Et pourtant.

13266675_1080422755345705_1207691121_n

Pourtant ce matin au travail ça a été sparkle_hug_by_mirz123-d7g6gfv. Déjà mon panier ne s’est pas renversé dans la voiture, ensuite je n’étais pas sous la bruine/neige mais dans le bâtiment, et surtout, j’étais avec quelqu’un de sympa qui partageait ma philosophie agricole et ma conception de la filière lait pet_cow_by_moraela. Juste parfait. Rien de tel pour recharger les batteries que de pouvoir échanger avec les gens sans avoir l’air d’être une courge comme c’est le cas assez régulièrement, j’ai l’impression avec, moi.

Ce matin ça va, alors je me devais de le faire partager parce qu’il faut aussi dire quand on se sent bien et c’est le cas. Ce matin je me sens bien. swoon_by_mirz123-d4v35ud

Et il y a ceux qui sont là

Vous l’avez sans doute vu, depuis quelques semaines le blog reprend son ton fataliste et dépressif sad_emote_by_fear_the_brilliance-d53uysy. Le chômage est là. On recommence à quémander des aides, à entendre les assistantes sociales vous donner des conseils et vous dire: « Il faut trouver du travail » comme si vous n’y aviez jamais songé shake_head_no_emote_by_mirz123-d3frvi2.

Les refus arrivent à nouveau, et, même si beaucoup ne sont pas des surprises, ça fait toujours mal sorry___nano14_by_mirz123-d5l27l7. C’est le retour des amères déceptions et une fois de plus je me demande si je vais trouver les 8 mois de travail nécessaires pour valider ce diplôme (c’est d’autant plus rageant que ce diplôme est nécessaire pour pouvoir s’inscrire sur d’autres) e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8d.

waiting-for-godot-photo-6
J’attends Godot

Partout on demande des techniciens et je suis laissée sur le carreau: pas assez diplômée d’un côté (niveau bac), trop de l’autre (bac+3) c2_14_clueless_by_cassidypeterson-d60ylnb. Et je regarde les annonces me proposant 3 malheureuses heures de travail par semaine pour 260€/mois. S’enfonce un peu plus dans la précarité et lire les conseils des autres « c’est pas si mal en attendant mieux. ». Sauf que mieux n’arrive jamais. C’est sans doute Godot. Alors je me retrouve dans la situation de Vladimir et Estragon dispaointed. J’attends. J’attends avec mon bout de ficelle et personne ne vient me tirer sur les jambes.

Non, à la place c’est des gens qui viennent s’asseoir à côté de moi. Ce n’est pas vraiment des bras tendus, mais un petit réconfort cookie_for_you_by_mirz123-d37gxvk. Des petits mots, des paroles, une sortie au parc, un message sur le téléphone, quelques phrases sur un forum sad_hug___updated_by_mirz123-d2byd6u. Généralement ce sont ceux qui comprennent parce qu’ils le vivent. Ils ne tendent pas les bras parce qu’ils n’ont rien non plus. Mais c’est dans ce dénuement qu’ils viennent et m’apportent peut-être plus que n’importe quel donneur de conseils à la con sur le travail.

Ce sont ceux qui n’ont rien qui donnent le plus justement parce qu’ils voient plus loin que ce étiquette du travail. Ils voient l’individu, la souffrance, et ils n’ont pas la solution parce que personne ne l’a cette solution (non les fastfood ne sont pas des solutions et n’offrent pas des emplois à temps plein, merci bien) mais ils ont cette humanité que plus personne ne semblait avoir.give_cupcake___nano26_by_mirz123-d5msqnn

Alors juste cette fois, je leur dis merci qu’ils soient des pseudos sur le net ou des amis de longue date, je les remercie d’être là tout le temps quand ça va mais aussi quand ça ne va pas.hugpileplz

Moraliser, Culpabiliser…

Les week-ends prolongés sont toujours l’occasion de revoir ceux de mes amis qui ont « réussi » week_2_19___52_week_emotes_by_mirz123-d3h6asn. Comme attirer par le bon air de nos campagnes, ils quittent Paris et son stress pour venir se ressourcer et me raconter à quel point leur vie est mise en route là où la mienne stagne au point mort depuis dix ans. Et de temps en temps ils en profitent pour me dire que j’ai de la chance d’être devenue une vraie paysanne, qu’ils envient cette vie sans stress (!!) là où eux sont confrontés aux suicides de leurs camarades…Tumble_by_Zareste

15935617_620553294795656_1172991640_n
La réaction de Charles Ingalls quand il a entendu qu’on vivait sans stress chez les paysans…

En dehors du fait qu’ils pensent que je bosse pour Charles Ingalls (et en dehors de tous ces suicides qu’on peut noter chez les agriculteurs), j’ai un peu tiqué sur cette hiérarchisation des emplois et du stress. Evidemment, on se souvient, un emploi doit être stressant, sinon c’est un loisir. Les amis concernés bossent tous dans le médical par vocation et ils m’ont raconté leurs beaux projets:

  • achat de maison
  • enfants
  • prendre une temps partiel pour la femme
  • acheter une chèvre pour mettre sur le terrain pour faire des fromages (on a pas encore mis en lumière les soucis que ça va poser)

Et voilà la question: « Et toi qu’est-ce que tu deviens? Tu vas faire quoi après ta formation? Tu as des pistes? Faut retrouver un travail hein et puis quelqu’un de bien. » (tous les mecs sont d’ailleurs livrés avec une étiquette « bien » ou « pas bien » histoire qu’on le sache tout de suite).

 Oui,bah moi je suis toujours au même point et loin de me projeter. J’encaisse les réflexions…hitmsgplz_by_n3kozuki-d4ayspq

Alors comme toujours j’ai eu droit au lot de conseils sheep_la_by_akrasiel-d3k8ago:

  • change de région
  • postule en restauration
  • les temps partiels c’est du travail tu sais
  • ah mais les études qui mènent à rien aussi

Quand j’entends des trucs comme ça j’ai juste envie de retourner m’enterrer à la ferme avec les veaux et les vaches… Au moins j’y entends pas ce genre de réflexions… Pire, un jour un des intervenants m’a parlé et m’a dit qu’il savait très bien ce qu’on ressentait au chômage et la difficulté de reconnecter avec les autres qui ne comprennent pas. Et il a tellement raison…e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8d

Tu vaux mieux que ça

Hier j’ai revu une personne que j’apprécie assez pour son franc parler et ses opinions politiques (c’est toujours plus facile de discuter avec des gens qui ne pensent pas trop différemment). Et pourtant… Hier j’étais en tenue de travail quand je l’ai vu (tu sais la cotte de travail verte bouse avec les fermetures blanches mais c’est quand même confort et tu restes propres sur tes vêtements de ville).

Bref, on discute et il me dit: « Si c’est pas malheureux de voir ça… t’es intelligente, t’es diplômée, et tu passes ta vie à traire des vaches… » snooty___nano6_by_mirz123-d5kas9h.

Je lui dis que je me plais pas mal moi dans mon étable avec ma machine à traire et mes petites Montbéliardes pet_cow_by_moraela. C’est gratifiant de faire parti de #CeQuiFont! Je ne vois rien de condescendant là dedans… sauf son jugement.

Vu qu’il était lancé il a continué en me disant de faire l’armée comme sa fille, qui est gradée et qui peut se payer une voiture et un appartement 0o_by_eburt. Oui sauf que moi l’armée… non merci (j’en ai déjà parlé )… Pareil, la police, j’ai eu l’écrit du concours (j’en parle ici) mais j’ai refusé d’aller plus loin parce que ce n’est pas un travail pour moi. Je serai en arrêt tout le temps pour dépression.feeling_blue_by_mirz123-d4mcyjm

Je me sens bien à la ferme (ici), et je suis contente d’y retourner dans trois semaines comme je suis contente d’avoir découverts des gens qui m’aident dans mes dossiers d’un peu partout autour de moi (c’est amusant le hasard a voulu qu’on soit tous de la même Grande Région). tractor

Personnellement ça me plait de voir comment les autres travaillent, comment on produit, et d’en faire, moi aussi, partie. Même si je suis maladroite parfois. Si on me donne ma chance, je bosse bien.

17141460_10155065985458953_1026975713_n
Elles ont parfois bien plus de conversation qu’un humain…

Alors oui, c’est loin de ce qu’on s’attend à voir quand on pense à moi, mais c’est ce que j’aime et c’est ce qui me plait et moi ce que j’aime c’est vivre ma vie à la ferme. Me lever tôt pour traire mes vaches, m’occuper de mes bêtes, m’occuper de mes champs, apprécier les petits plaisirs de la vie… Et là c’est cette vidéo que je vous conseille de voir.

La paille, la poutre, la politique

gut5017D’ordinaire je ne parle pas politique sur le blog, et de manière générale je ne parle politique qu’avec des personnes capables d’accepter des divergences d’opinion, sinon ça fini comme la caricature de l’Affaire Dreyfus que nous avons tous vu dans nos livres d’Histoire pour peu que nous soyons allés jusqu’au Brevet (sinon elle est à gauche de ce texte).

En gros, je parle peu politique et quand les conversations prennent cette tournure au CFA, je ne participe pas parce que tout le monde se braque et c’est un coup à mettre une sale ambiance.

Bref, normalement je ne parle pas politique.

Oui mais aujourd’hui c’est différent parce que depuis quelques temps nos députés montent au créneau. Chouette yey_by_mirz123-d4gor7t vous me direz pour une fois qu’ils se bougent on pourrait croire qu’ils vont discuter sur les lois pour que les politiciens fournissent un casier judiciaire vierge pour avoir accès à leur fonction (après tout, j’avais besoin de ça pour garder des gosses et accueillit des patients…) mais que nenni. ça aurait trop beau sans doute.

Non… « Pour éviter les affaires Hervé Mariton estime qu’il faut augmenter le salaire des députés » titre le Huffingtonpost ici. Et là je m’étouffe.Tumble_by_Zareste

On se moque de qui? Personnellement j’ai toujours eu des salaires de misère (des SMIC à temps partiel) bien loin de me rapporter 1000€/mois et à peine suffisant pour survivre alors que ce n’était pas un boulot gratifiant mais purement alimentaire et lui il vient me dire qu’il faut augmenter leur salaire parce que des gens comme Fillon se font attraper la main dans la caisse de l’Etat? Et on va nous faire croire, en plus, que c’était pour survivre?remarkable___nano12_by_mirz123-d5kz064

Et en plus on va venir nous dire que l’ennemi c’est le type qui fraude la CAF pour survivre avec son RSA de misère? Ou celui qui vole pour pouvoir manger? (non c’est pas Jean Valjean mais on n’est pas loin).

Perso je ne soutiens aucune fraude. Mais pour un petit rappel à nos députés: le RSA est bien moins élevé que vos salaires et nous on doit vivre avec quand on ne trouve pas de boulot. Et le chômage n’est pas un choix pour beaucoup d’entre nous et les emplois précaires vers lesquels nous sommes poussés non plus! pouty_lip_emote_by_mirz123-d4yren1

ça commence doucement à me gonfler de voir qu’en bas on tente de survivre pendant qu’en haut on essaye de nous faire croire à des mélodrames avec de la fraude de survie parce qu’ils ne touchent que 5000€ à Paris mais qu’il faut qu’on ait de la compassion pour eux et qu’on aille taper sur les gens comme nous qui galèrent à finir le mois avec trois fois rien.

17506166_1296565600437906_1049119279_n
Mais que vois-je au loin? Encore une affaire impliquant un de nos si pauvres députés?

Alors messieurs les députés, je vous invite à venir vivre ma vie de chômeuse. Tenez, un compte en banque dans le rouge, 450€/mois et des rendez-vous avec Pôle Emploi une fois tous les six mois, ou avec la psychologue du travail pour savoir si vous ne seriez pas tenté par une carrière dans l’aide à la personne avec des horaires incroyables ou des temps partiels compliqués, ou peut-être une formation en tchèque pour le tourisme dans votre région hyper rurale où la présence d’un parisien est déjà un événement en soi… happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer

Voilà, fallait que ça sorte. C’est tellement facile de nous taper dessus alors qu’on ne nous propose rien pour nous aider nous, en bas, qui ne gagnons même pas de quoi pouvoir partir de chez nos parents! Encore mieux, nous qui avons un prêt étudiant à rembourser parce que nos parents ne nous ont pas embauchés quand nous étions adolescents dans des emplois aussi généreusement rémunérés. Nous on ne trouvait même pas de boulot l’été parce que même le fast-food était déjà complet sur piston.

Voilà fallait que ça sorte not_happy_emote_by_mirz123-d413n6c.

… 2016 -> 2017 …

Déjà le 2 janvier wut__by_gemdedude-d51o5aq… Demain je retrouve les chaises du BP dans une salle glaciale et avec une motivation qui est basée sur le besoin d’avoir le diplôme pour m’épanouir professionnellement.

Il est donc grand temps de faire le bilan de mon année 2016 et de tirer les leçons pour avancer en 2017.happy_clap_cutie_emote_by_mirz123-d5wpcer

2016

  • J’ai décroché un petit CDD de février à juin qui m’a permis de (sur)vivre sans avoir à subir le harcèlement de Pôle Emploi et Dolores (et une manière de prouver que quand j’ai un entretien, j’ai le job). whistling_by_mirz123-d38rkkk
  • Je suis devenue pigiste pour un magazine sportif.
  • En septembre, je suis rentrée (enfin) en BPREA, la première étape vers une nouvelle vie et mon projet.yey_by_mirz123-d4gor7t
  • En octobre, j’ai mis un terme à mon couple parce qu’il faut parfois prendre des décisions difficiles pour avancer et que je méritais mieux que d’être la bonne de service.
  • En novembre, j’ai fait mon premier stage dans un endroit que j’aime beaucoup et qui m’a conforté dans l’idée que j’avais bien fait.
  • J’ai décroché mes autres stages dans un GAEC et, même si ce n’est pas facile parce que je découvre, je suis contente d’y aller.
  • La CAF cafouille sur mon dossier et me demande des sous alors que je n’ai rien pour vivre (chômage minimum qui s’arrête avant la fin de ma formation).thinking_hard_by_mirz123-d3i9rn0
  • Pôle Emploi se trompe encore sur ma situation mais c’est tellement ubuesque que je ne cherche plus.
  • J’ai rencontré des personnes (IRL et sur le web) qui m’ont fait avancer chacune à leur manière. sparkle_hug_by_mirz123-d7g6gfv

Je dirai donc que le bilan globale de l’année est positif malgré tout parce que j’ai pris conscience de pas mal de chose et que parfois… Parfois il faut savoir prendre des décisions qui font mal pour avancer et se réaliser. Je me suis trop longtemps laissée marcher dessus par les autres et au final je crois que 2016 ça a été le déclic…

2017

  • Avoir le BPREA (que j’ai pas fait ça pour rien).reading
  • Décrocher mon CCAD (pour pouvoir être dans les clous avec mes chats).
  • Apprendre à dire « non ».
  • Ne plus me prendre la tête pour rien (« s’inquiéter c’est souffrir deux fois. »).
15275484_380161638995922_5141189833154101248_n
Maintenant c’est la mienne aussi Norbert ^^
  • Toujours chercher le positif à chaque situation.
  • Ne plus râler cutie_silly___13_nanoemo__28_by_mirz123-d6w305k.
  • Être heureuse 7ec9fa622982d1bba638cdcdee0461db-d67zt4h.

Oui, c’est bien ça, « être heureuse » en m’en donnant les moyens et arrêter de me complaire dans mes soucis et de les partager. Ne pas donner aux autres le moyen de me faire du mal.

e16b286601da74f9e884389d3181028f

Je vous souhaite à tous une belle année 2017 avec des rêves qui se réalisent et des moments merveilleux à vivre avec les gens qui vous sont chers.

 

La dépression

Un article que vous sentez déjà débordant de joie rien qu’à la lecture du titre.

Pourquoi j’ai décidé de vous parler de la dépression? Parce que ce matin ma chère psy du travail (cf article précédent) m’a appelée ce matin pour me demander si j’avais la reconnaissance travailleuse handicapée psychique pour ma dépression (oui car j’ai fait l’erreur de lui dire que j’avais fait une dépression après mon job de téléconseillère (dont je t’ai déjà parlé avant, notamment ici), et n’oubliant pas, à la fin de son message de me demander si j’étais allée me faire soigner par un professionnel comme elle impatient_by_mirz123-d4dh7a5 (ça tombe bien en plus, hasard du calendrier, on célèbre l’anniversaire de la mort de Freud!).

Loin de moi l’idée de vouloir lui expliquer que la dépression n’est pas reconnue comme une maladie permettant l’accès au statut de travailleur handicapé psychique et qu’il n’y a pas beaucoup d’états qui permettent d’avoir cette reconnaissance (et quelle reconnaissance étant donné que ce statut est quand même assimilé aux malades mentaux avec l’image du fou qui peut péter un plomb à tout moment, sûr c’est un plus en entretien d’embauche ça).

detraqueur
Pôle Emploi aspire une grosse partie de mes pensées positives

Du coup j’ai eu « l’envie » de vous parler de la Dépression, celle avec un grand D, et celle qui vous bouffe au point de ne plus être qu’un corps qui se déplace dans le monde pendant que l’esprit a écrit « abonné absent » et nommé une sorte de vacataire pour donner le change devant les autres. Mieux encore je vais vous parler de ma Dépression.

ça c'est que mon cerveau a fait avant de se mettre en dérangement...
ça c’est que mon cerveau a fait avant de se mettre en dérangement…

La dépression chez moi s’est installée rapidement dans une sorte d’enchainement d’événements qui ont fait que mon esprit s’est mis en bug. En moins de trois semaines j’étais devenue anorexique (oui il faut placer les mots même si ils sont durs), mon esprit empêchait mon corps de se nourrir et je suis rentrée dans une drôle de spirale. L’impression qu’on est tiré vers le fond sans espoir de remonter, et parfois sans même avoir l’impression d’avoir la volonté. Dans ma spirale dépressive j’avais fini par envisager la mort, mais pas pour le suicide; non juste un gros moment où je pourrais dormir sans avoir besoin de me relever. De toute façon à quoi bon me relever?

J’étais totalement incapable d’envisager une activité qui m’aurait rendu heureuse tellement j’avais cumulé les soucis (la dépression c’est, chez moi, une sorte de gros burn out). Je me souviens que je me forçais à continuer mes activités, à accepter des sorties, même minimes (surtout minimes, je n’avais pas envie d’être trop longtemps dehors). Des amies m’offraient des parts de gâteaux, je mettais des heures à les avaler mais je me forçais parce que je m’interdisais de montrer que ça n’allait pas.

Quatre mois plus tard j’avais perdu dix kilos et c’est le frère d’une amie qui m’a mis une claque (au figuré) en disant que je ressemblais à un cadavre. Je ne pesais plus que 43 kg et j’étais sous anti-dépresseurs et anxiolytiques mais je nageais dans un brouillard. Je n’avais pas moins envie de me laisser mourir mais j’avais des nuits sans trop de rêves et sans crises d’angoisse.

La dépression nous envahit peu à peu
La dépression nous envahit peu à peu

Ce qui est le plus horrible dans tout ça c’est l’absence de sentiments. Quand on est dépressif, on n’est pas heureux (certes), mais on n’est pas vraiment triste non plus. On flotte dans une sorte de rien. On peut encore nous atteindre et nous pousser vers le fond mais c’est comme si on devenait insensible et qu’on avait ce sentiment que plus jamais on ne pourrait être heureux, voir même bien e5e4c37771744d0b028d9631cf782336-d370m8d.

Et puis un jour j’ai eut l’impression que mon cerveau avait décidé de remettre en marche la machine. C’est une sorte de sursaut. Évidemment c’est long, ça a été un gros travail sur moi, et je remercie les gens qui m’ont aidé qu’ils soient amis ou professionnels hugpileplz. Même si, à ce jour, je ne me considère pas comme guérie; dans ma tête le travail a repris, les dossiers se classent, et je recommence à envisager un peu les choses. C’est agréable de pouvoir essayer d’aller de l’avant. J’ai repris presque 6 kilos et je mange normalement, je ressors, je revis; mais j’ai toujours l’impression que le moindre choc peut me refaire tomber mais au moins j’ai l’impression de ne plus me laisser porter en attendant la fin.


 

Alors quand j’entends une psychologue(!), excusez moi du peu, me dire d’aller me faire soigner et me demander si je suis reconnue travailleuse handicapée pour mon état dépressif (qui, en plus, était déjà en forte rémission vers une sorte de mélancolie modérée qui se rapproche de ce que j’ai habituellement), j’ai envie de dire qu’il serait temps de comprendre qu’une partie de cette état dépressif vient du fait que je suis Bac+3 et que je ne trouve pas de boulot à part des temps partiels qui ne me permettent même pas de payer un loyer, que j’ai du retourner vivre chez mes parents dans une région sans perspective professionnelle, que l’on me demande de me reconvertir mais qu’on ne me laisse pas le choix du domaine, et qu’en plus les personnes censées nous aider sont tout le temps en train de nous faire une sorte de morale et de nous proposer des idioties pour nous passer dans une plus grande précarité car non, un temps partiel de 3h/semaine n’est pas une offre raisonnable, ni une porte d’entrée vers un autre boulot.

A défaut de nous aider, il sera tout de même relativement agréable que Pôle Emploi, au travers de ses conseillers et ses psychologues, arrête de nous enfoncer d9ba9003292ee54c1b40c7f989413d67-d4o5ol2


 

Je conclurai en disant que la dépression, c’est comme sa connerie, c’est pas forcément facile à vivre au quotidien, mais ça n’ouvre pas le statut de travailleur handicapé pour autant.Sherlock_Holmes_emote_by_Mirz123